NOUVELLES

L'Iran prêt à user de son influence en Syrie (ambassadeur iranien à l'ONU)

29/06/2012 07:46 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

L'Iran pourrait user de son influence pour résoudre la crise syrienne en raison de son poids dans la région, a affirmé vendredi l'ambassadeur iranien à l'ONU Mohammed Khazaee, déplorant une nouvelle fois l'exclusion de l'Iran de la conférence de Genève.

S'adressant à quelques journalistes, l'ambassadeur a critiqué les Occidentaux, "en particulier les Etats-Unis", pour n'avoir pas tenu compte de "la puissance et de l'influence de l'Iran".

Il a estimé que son pays "pourrait être un champion catégorie poids lourd agissant en faveur de la paix dans la région".

L'Iran et l'Arabie saoudite n'ont pas été invités à la conférence ministérielle de Genève qui doit évoquer samedi un plan pour une transition démocratique en Syrie présenté par le médiateur international Kofi Annan.

M. Annan et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avaient souhaité que l'Iran, allié du régime de Bachar al-Assad, participe à la réunion mais Américains et Européens s'y sont opposés et la Russie a refusé la présence de l'Arabie saoudite en raison de son soutien à l'opposition syrienne, selon des diplomates. Mais Kofi Annan a été chargé de tenir les Iraniens informés des résultats de la conférence et impliqués dans la recherche d'une solution en Syrie, selon l'ONU.

"Cela montre à quel point les Iraniens peuvent être influents et utiles sur le dossier syrien", a fait valoir l'ambassadeur iranien. Américains et Européens "ont perdu une bonne occasion de résoudre le problème", a-t-il ajouté, soulignant que Téhéran avait "fortement recommandé" au gouvernement syrien de mener à bien des réformes.

tw/avz/lor

PLUS:afp