NOUVELLES

Le Burundi depuis l'indépendance (REPERES)

29/06/2012 12:38 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

Dates-clés du Burundi, qui célèbre dimanche le 50e anniversaire de son indépendance.

- 1er juil 1962: Le Burundi, possession allemande jusqu'à la Première Guerre mondiale, puis sous tutelle belge, accède à l'indépendance.

- 8 juil 1966: Le roi Mwambutsa IV est renversé par son fils, intronisé sous le nom de Ntare V. En novembre, celui-ci est déposé par son Premier ministre, le colonel Michel Micombero, tutsi, qui proclame la République, dont il devient le premier président.

- avr-mai 1972: Un soulèvement sanglant de la majorité hutu contre la minorité tutsi au pouvoir entraîne des massacres: entre 100.000 et 200.000 morts parmi les Hutu, dont toute leur élite.

- 1er nov 1976: Le colonel Jean-Baptiste Bagaza, tutsi, est porté au pouvoir lors d'un coup d'Etat. En 1984, il est élu lors du premier scrutin présidentiel au suffrage universel.

- 3 sept 1987: Le major Pierre Buyoya, tutsi, est porté au pouvoir par l'armée.

- août 1988: Nouveaux massacres dans le Nord: les affrontements interethniques et la répression de l'armée font entre 5.000 --officiel-- et 50.000 morts, Tutsi et Hutu.

- 10 juil 1993: Investiture de Melchior Ndadaye, premier président hutu, après sa victoire à la présidentielle. Son parti, le Front pour la démocratie au Burundi (Frodebu), avait obtenu une large victoire aux législatives.

- 21 oct: Assassinat de Ndadaye lors d'une tentative de coup d'Etat fomentée par des militaires tutsi, suivie de massacres. Il va déclencher une guerre civile de 13 ans entre une rébellion hutu et l'armée, dirigée par la minorité tutsi.

- 6 avr 1994: Son successeur, Cyprien Ntaryamira, est tué en même temps que le Rwandais Juvénal Habyarimana, dont l'avion est abattu à Kigali.

- 28 août 2000: Les principaux protagonistes, à l'exception des deux principaux mouvements rebelles hutu, les Forces pour la défense de la démocratie (FDD) et les Forces nationales de libération (FNL), signent un accord de paix.

- 16 nov 2003: Accord entre les autorités de Bujumbura et le chef du FDD Pierre Nkurunziza, hutu, qui comprend un partage du pouvoir.

- 26 août 2005: Pierre Nkurunziza, élu président par le Parlement, prête serment lors d'une cérémonie qui met fin à une transition politique. Son parti, le Conseil national pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), a remporté toutes les élections depuis juin. En février, la nouvelle Constitution a réparti plus équitablement le pouvoir entre Hutu et Tutsi.

- 18 avr 2009: La rébellion des FNL, seule à ne pas avoir déposé définitivement les armes, annonce renoncer à "la lutte armée".

La guerre civile qui a opposé l'armée à plusieurs mouvements rebelles hutus a fait plus de 300.000 morts, surtout des civils, entre 1993 et 2006.

- juin et juillet 2010: Nkurunziza est réélu et son parti, le CNDD-FDD, obtient une très large victoire aux élections boycottées par l'opposition.

- 20 déc 2011: L'ONU fait part de sa "grande inquiétude" vis-à-vis des "violations continues des droits de l'Homme, en particulier les exécutions extra-judiciaires politiques, les actes de torture et les restrictions des libertés civiles" depuis les élections de 2010.

acm/alc/esd/sd

PLUS:afp