Huffpost Canada Quebec qc

Hunter Harrison président et chef de la direction du Canadien Pacifique

Publication: Mis à jour:
HUNTER HARRISON
AP

CALGARY - Hunter Harrison a été nommé vendredi président et chef de la direction du Canadien Pacifique (TSX:CP), une décision attendue qui a aussitôt suscité une mise en garde de son ancien employeur.

Âgé de 67 ans, M. Harrison est l'ex-chef de la direction du Canadien National (TSX:CNR) et est reconnu pour avoir fait du CN la plus importante société ferroviaire en Amérique du Nord, un exploit loué par le plus important actionnaire du CP lors de sa campagne contre l'ancienne direction de la compagnie.

Le CN a fait savoir durant la dispute publique entre les ex-leaders du CP et l'actionnaire William Ackman que Hunter Harrison avait toujours des obligations contractuelles envers son ancien employeur.

Le CN a publié un communiqué vendredi pour féliciter M. Harrison, tout en l'avertissant qu'elle n'abandonnerait pas la poursuite lancée l'an dernier à la suite des premières informations voulant que son ex-dirigeant songeait à mettre un terme à sa retraite pour prendre la direction du CP.

Dans le communiqué, le CN affirme qu'il ne s'opposera pas à la nomination de Hunter Harrison, mais qu'il se réserve le droit de recourir à toutes les avenues légales qui s'offrent à lui en lien avec cette poursuite.

«Le CN croit qu'il sera difficile, voire impossible, pour M. Harrison de remplir ses nouvelles fonctions sans puiser dans sa connaissance approfondie des renseignements confidentiels du CN, ce qu'il n'a pas l'autorisation de faire, a-t-on argué. Le CN a donc l'intention de surveiller la situation et, si M. Harrison semble avoir utilisé cette information, la compagnie pourrait demander une injonction.»

Établie à New York, l'entreprise de M. Ackman, Pershing Square Capital Management, est devenue le principal actionnaire du CP l'automne dernier, se lançant aussitôt dans un combat de plusieurs mois qui s'est soldé par le départ du chef de la direction du transporteur ferroviaire, du président de son conseil d'administration et de plusieurs de ses directeurs.

Paul Haggis, qui a pris la relève de John Cleghorn à la présidence du conseil, a indiqué que les nouveaux membres avaient choisi Hunter Harrison au terme d'un processus de sélection rigoureux. Le CP a précisé qu'il avait offert un contrat de quatre ans à M. Harrison.

M. Cleghorn était l'un des plus ardents défenseurs de l'ex-chef de la direction du CP Fred Green, qui a démissionné quelques heures avant l'assemblée des actionnaires durant laquelle William Ackman a présenté ses candidats pour remplacer les directeurs alors en fonction.

Les partisans de M. Green avaient fait valoir qu'il était la meilleure personne pour restructurer la compagnie, un processus qui était, selon eux, déjà très avancé. Ils avaient soutenu que les réformes proposées par MM. Ackman et Harrison seraient trop draconiennes ou irréalisables.

William Ackman avait répliqué que l'expertise et l'expérience de Hunter Harrison étaient nécessaires pour réparer les dommages causés par des années de mauvaise gestion sous la direction de Fred Green.

M. Harrison, qui a quitté son poste au CN pour prendre sa retraite en 2009, a déclaré qu'il était heureux d'avoir la chance de retourner au travail, particulièrement en raison de l'histoire remarquable du CP et de son potentiel.

«Je suis fier de travailler avec l'une des entreprises emblématiques de l'Amérique du Nord et je suis impatient de découvrir les priorités des clients du CP, de ses actionnaires, de ses employés et des communautés desservies par le chemin de fer», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le nouveau président et chef de la direction du CP, qui est Américain, a précisé qu'il entrerait en fonction dès la réception de son permis de travail, qui devrait être émis la semaine prochaine.

Hunter Harrison a révélé qu'il comptait mettre en place un plan complet pour améliorer la rentabilité du CP aux alentours d'octobre.

À la Bourse de Toronto, l'action du CP a gagné vendredi 1,20 $, ou 1,63 pour cent, pour clôturer à 74,72 $. Le titre du CN a cédé 16 cents, ou moins d'un pour cent, à 86,10 $.