NOUVELLES

Federer efface un déficit de deux sets contre Benneteau à Wimbledon

29/06/2012 11:48 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

LONDRES - Roger Federer a comblé un déficit de deux sets à Wimbledon pour éviter son élimination la plus rapide dans un tournoi du Grand Chelem depuis 2004.

Le sextuple champion s'est trouvé à deux points d'une défaite en six occasions mais il a survécu à une intense bris d'égalité au quatrième set et a défait le Français Julien Benneteau au troisième tour, 4-6, 6-7 (3), 6-2, 7-6 (6), 6-1.

«Mentalement, c'est une roche, a dit Benneteau. Il accuse deux sets de retard, et ça ne semble pas l'affecter.»

«Ce fut un match difficile, a reconnu Federer. Oh mon Dieu que ce fut brutal. De toute évidence, j'ai eu un peu de chance, du moins je crois, de mon côté. Qui sait? Mais j'ai essayé fort. Je me suis battu jusqu'au bout.»

Federer avait aussi dû effacer un déficit de deux sets pour vaincre Juan Martin del Potro en quarts de finale des Internationaux de France plus tôt ce mois-ci.

«Ce qu'il y a, lorsque tu accuses deux sets de retard à zéro, c'est qu'il faut demeurer calme, parce que les gens paniquent un peu, s'inquiètent pour vous, a expliqué Federer. Tu risques, de toute évidence, de ne pas passer au travers. Tu veux vendre ta peau chèrement et te concentrer sur chaque point à disputer. Je sais que ça peut paraître morne, mais c'est la bonne approche à adopter sur le terrain.»

Federer a évité de subir le même sort que son grand rival Rafael Nadal la veille sur le même court central. Nadal, double champion, a subi son revers le plus hâtif dans un tournoi majeur depuis 2005 quand il s'est incliné en cinq manches face à Lukas Rosol.

Plus tôt dans la journée, Novak Djokovic a démontré qu'il est un adversaire redoutable à Wimbledon, que ce soit à l'extérieur ou à l'intérieur.

Disputant le premier match de la journée sous le toit rétractable du court central, le champion en titre est revenu en force après avoir perdu le set initial pour l'emporter 4-6, 6-2, 6-2, 6-2 aux dépens de Radek Stepanek.

Lorsque la bruine a retardé le début de la troisième ronde, les organisateurs du tournoi ont décidé que le match de Djokovic serait disputé à l'intérieur. Et la suite a donné lieu à un spectacle étrange: Le toit se fermait alors que le soleil faisait son apparition et qu'on enlevait les toiles sur les courts extérieurs.

«J'étais un peu surpris quand j'ai vu le soleil et que le toit était fermé, a mentionné Djokovic. Manifestement, ils se fient aux prévisions qui, je pense, ne sont pas très fiables ici. Mais c'est correct.»

Après avoir été victime d'un bris à zéro pour mettre fin au premier set, Djokovic s'est par la suite ressaisi. Il a obtenu le bris au premier jeu de chacun des trois derniers sets.

Djokovic affrontera maintenant son compatriote serbe Viktor Troicki, no 34. Troicki a défait Juan Monaco, no 15, 7-5, 7-5, 6-3.

Au tableau féminin, la Russe Maria Sharapova, première tête de série, s'est également assurée de poursuivre son parcours pendant la deuxième semaine du tournoi. Elle a surmonté un bris au deuxième set pour vaincre la Taiwanaise Hsieh Su-wei 6-1, 6-4.

Kim Clisjters menaient 6-3, 4-3 quand Vera Zvonareva, no 12, a abandonné en raison de la toux. Clijsters, non classée, qui envisage de prendre sa retraite après les Internationaux des États-Unis, ambitionne de disputer sa première finale à Wimbledon.

«C'est un plaisir d'être impliquée dans la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem, surtout à Wimbledon» a-t-elle dit.

Agieszka Radwanska, no 3, a défait la Britannique Heather Watson 6-0, 6-2.

Sharapova a dominé le premier set, brisant Hsieh à trois reprises et elle semblait se diriger vers une victoire facile. Mais le vent s'est levé au deuxième set et les problèmes de Sharapova au service ont refait surface. Elle a commis cinq doubles fautes au deuxième set, dont une où la balle a rebondi de son côté du filet. Elle a tiré de l'arrière 4-2 avant de gagner les quatre derniers jeux.

Sharapova est en quête d'un deuxième titre à Wimbledon après avoir perdu en finale face à Petra Kviotva l'année dernière. Plus tôt ce mois-ci, elle a mérité son premier titre aux Internationaux de France, ce qui lui a permis de compléter un Grand Chelem en carrière.

L'Américaine Sloane Stephens, âgée de 19 ans, s'est inclinée aux dépens de Sabine Lisicki 7-6 (5), 1-6, 6-2.

PLUS:pc