CCQ: la grève des employés a des impacts, disent les syndicats d'ouvriers

Publication: Mis à jour:
CCQ GREVE
CCQ: la grève des employés aurait des impacts. | SRC

MONTRÉAL - La grève des 600 employés de la Commission de la construction perturbe non seulement le dépouillement du vote de changement d'allégeance syndicale dans l'industrie, mais entraîne des retards dans l'émission de chèques pour les ouvriers et fait que des ouvriers, présentement, travaillent sur les chantiers sans carte de compétence.

La FTQ-Construction et le Conseil provincial se plaignent du fait que leurs membres sont des victimes collatérales du conflit de travail qui sévit à la Commission de la construction (CCQ) depuis un mois.

Les deux principales organisations de la construction, qui représentent 70 pour cent des ouvriers, ont aussi refusé de franchir les piquets de grève, vendredi matin, alors que le dépouillement des votes devait commencer à l'ancien siège social de la Commission de la construction.

Ce vote de changement d'allégeance syndicale a eu lieu tout au cours du mois de juin, par la poste. Le dépouillement commençait vendredi.

Or, les cinq organisations syndicales de la construction ont refusé de franchir les piquets de grève dressés par les employés de la CCQ, qui sont aussi syndiqués à la FTQ, mais dans un autre syndicat. Le dépouillement se fait donc en l'absence de représentants syndicaux, a confirmé en entrevue la présidente de la CCQ, Diane Lemieux.

Ces 600 employés, membres du Syndicat des employés professionnels et de bureau, (SEPB-FTQ) sont en guerre ouverte avec la présidente de la CCQ, Diane Lemieux. Ils sont sans contrat de travail depuis décembre 2009 et les négociations sont très difficiles.

Le syndicat s'est plaint à trois reprises déjà soit de recours à des travailleurs de remplacement par la direction de CCQ, soit d'entrave aux activités syndicales, parce que la direction s'est adressée directement aux syndiqués. La Commission des relations du travail a dû s'en mêler, mais les deux parties ne donnent pas la même interprétation à ses décisions.

Le directeur exécutif du SEPB-Québec, Serge Cadieux, demande à la ministre du Travail Lise Thériault de ramener à l'ordre la présidente de la CCQ, Diane Lemieux, elle-même une ancienne ministre péquiste du Travail et de l'Emploi, ou bien il veut que Mme Lemieux quitte son poste.

Mais Mme Lemieux dit refuser de se lancer dans une surenchère. «Je ne suis pas en mode guerre; je suis en mode solution», a-t-elle répliqué.

Ouvriers pénalisés

Pendant ce temps, la grève des 600 employés de la CCQ a des répercussions sur l'ensemble des ouvriers de la construction, ont plaidé le directeur général de la FTQ-Construction, Yves Ouellet, et celui du Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), Donald Fortin.

Ils affirment que des chèques dus aux ouvriers accusent des retards et certains s'inquiètent pour les paies de vacances. Celles-ci auront lieu du 22 juillet au 4 août inclusivement.

«C'est notre monde en grève qui, habituellement, voit à l'émission des chèques pour les vacances de la construction. Ce sont nos employés en grève qui voient à superviser le scrutin qui se passe aujourd'hui (vendredi). Donc, on voit bien que la Commission n'est pas en mesure de remplir ses mandats sans utiliser de 'scabs'», a tonné le directeur exécutif pour le Québec du Syndicat des employés professionnels et de bureau, Serge Cadieux.

«Effectivement, il y a des dommages majeurs. Il y a beaucoup de travailleurs qui ne reçoivent pas leur chèque de remboursement de médicaments. Il y a des travailleurs qui n'ont pas reçu leur chèque de vacances, parce qu'il y a eu des changements d'adresse et ils attendent après leur chèque. Ce sont des choses irréparables», a commenté Donald Fortin, du Conseil provincial.

Mme Lemieux précise que les quelque 150 000 chèques de paie de vacances ont été postés le 21 juin et invite les ouvriers à patienter encore un peu avant de conclure qu'ils n'ont pas reçu le leur.

Mais Mme Lemieux le concède: «c'est clair qu'il y a des conséquences» à cette grève à la CCQ. «Oui, il est possible qu'il y ait des délais» pour certaines fonctions qu'accomplit normalement la CCQ.

De plus, comme ce sont les employés de la CCQ qui émettent les certificats de compétence aux nouveaux diplômés des écoles de construction, ceux-ci se trouvent à travailler sur les chantiers, mais sans carte de compétence.

«Ils utilisent des travailleurs qui n'ont pas leur carte de compétence; ça c'est du travail au noir au sens de la loi», conclut M. Cadieux.

Mme Lemieux corrige: la CCQ a conclu des ententes avec les commissions scolaires et ces nouveaux diplômés peuvent travailler, avec leur diplôme en main, «même s'ils n'ont pas le papier officiel; ils ont les compétences», assure-t-elle.

Pour ce qui est du véritable travail au noir, c'est une autre paire de manches. «Si certains seraient tentés de travailler en sachant qu'ils n'ont pas leur carte papier de compétence et en sachant qu'ils sont dans une situation illégale, ils vont se faire prendre après le conflit, parce qu'on va être capable de contre-vérifier l'information qu'ils nous ont donnée», prévient Mme Lemieux.

M. Ouellet, de la FTQ-Construction, presse néanmoins les parties de reprendre la négociation pour que ses membres, les ouvriers, ne soient pas des victimes collatérales de ce conflit. «Il faut qu'ils s'assoient, qu'ils recommencent à négocier et qu'ils règlent ce conflit-là. L'industrie de la construction, depuis quelques années, c'est ça qui tient l'économie du Québec», a-t-il plaidé.

M. Cadieux rapporte que les négociations sont au point mort et qu'aucune séance n'est prévue. De son côté, la direction de la CCQ doit rencontrer le conciliateur mardi prochain.

Sur le web

Grève à la CCQ : la proposition du conciliateur est insuffisante, dit la ...

600 employés de la Commission de la construction en grève ...

CCQ: le conseil d'administration veut la reprise des négos | Québec ...

CCQ: 600 employés en grève illimitée - secteurs-d-activite ...

Conventions collectives - CCQ

La CCQ décrète un lockout de deux jours pour forcer la négociation ...

Grève à la CCQ : le syndicat s'en remet au gouvernement

Conflit de travail - La CCQ est en grève générale illimitée

CCQ: la grève a des impacts sur les ouvriers

Conflit à la CCQ - La ministre du Travail doit sanctionner Diane Lemieux

Grève à la CCQ : la proposition du conciliateur est insuffisante, dit la direction

Malaise à la CCQ : les syndicats s'intéressent au conflit

Construction: 600 syndiqués de la CCQ en grève dimanche

Salaires et conditions de travail: avantage net aux employés de la CCQ

La CCQ décrète un lock-out