NOUVELLES

Bethléem classée par l'Unesco: Netanyahu dénonce une décision "politique"

29/06/2012 01:35 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a qualifié de "politique" vendredi la décision de l'Unesco d'inscrire la basilique de la Nativité de Bethléem (Cisjordanie) au Patrimoine mondial, selon un communiqué de son bureau.

"Cette décision prouve que l'Unesco est mue par des mobiles politiques et non culturels. Plutôt que de progresser vers la paix, les Palestiniens procèdent par des démarches unilatérales qui éloignent la paix", affirme-t-il dans ce communiqué.

"Il faut se souvenir que la basilique sanctifiée par la chrétienté a jadis servi de base à des terroristes palestiniens", a-t-il ajouté.

M. Netanyahu faisait ainsi allusion à un épisode de la Seconde Intifada palestinienne en 2002, durant lequel l'armée israélienne avait assiégé pendant 40 jours la basilique où s'étaient retranchés des Palestiniens armés.

L'inscription vendredi de la basilique de la Nativité de Bethléem, en Cisjordanie, au Patrimoine mondial de l'Unesco, est le fruit du premier acte de souveraineté de la Palestine en tant qu'Etat membre d'une agence de l'ONU.

La décision de classer l'église et la route de pèlerinage a été prise par 13 voix pour, soit la stricte majorité nécessaire, 6 contre et 2 abstentions lors d'un vote des 21 membres du Comité du patrimoine de l'Unesco, réunis à Saint-Pétersbourg (Russie).

La Palestine est à l'origine de la demande d'inscription, démarche rendue possible par son admission le 31 octobre comme Etat membre à part entière à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, une première au sein de l'ONU.

Israël avait affirmé n'avoir "aucune objection" à l'inscription du site au Patrimoine mondial, mais avait contesté le recours à la procédure d'urgence, estimant que c'était "une façon de laisser entendre qu'Israël ne protégeait pas le site".

ChW/cnp

PLUS:afp