NOUVELLES

Wimbledon: Nadal battu par le 100e joueur au monde, le Tchèque Lukas Rosol

28/06/2012 10:22 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

WIMBLEDON, Royaume-Uni - Alors qu'il tentait de rejoindre un amorti au deuxième set, Rafael Nadal a chuté dans le filet et a perdu l'emprise sur sa raquette, qui a volé vers la ligne de côté. Ce n'était vraiment pas sa journée.

L'Espagnol a subi son élimination de Wimbledon la plus rapide depuis 2005, jeudi, s'inclinant 6-7 (9), 6-4, 6-4, 2-6 et 6-4 devant Lukas Rosol, 100e joueur au monde.

Figurant au tableau principal de Wimbledon pour la première fois, le Tchèque de 26 ans a signé la plus grosse victoire de sa carrière. Il n'avait pas joué au-delà de la première ronde des qualifications lors des cinq dernières années.

«Je ne suis pas juste surpris: je vois ça comme un miracle, a mentionné Rosol. Je ne m'attendais jamais à quelque chose comme ça.»

Nadal a sauvé trois balles de set pour mériter le premier set, mais son attitude s'est assombrie au fur et à mesure que Rosol a pris le contrôle. Après s'être trouvé en déficit en troisième manche, il a marmonné quelque chose à l'arbitre pendant un changement de côté - il semblait irrité par les mouvements de Rosol quand celui-ci attendait les services.

«Je me concentrais sur moi-même, a dit Rosol. Je ne sais pas de quoi il se plaignait.»

Deux jeux plus tard, en routes vers les chaises pour un répit, Nadal a heurté Rosol et a fait comme si de rien n'était.

Rosol, qui a ponctué sa victoire avec son 22e as, est le joueur le moins bien classé à avoir battu Nadal en tournoi majeur. Il a aidé sa cause en remportant 22 points sur 28 au filet.

Nadal avait atteint la finale à chacun des cinq derniers tournois du Grand chelem. Il avait accédé au match ultime de Wimbledon à chacune de ses cinq dernières présences à l'événement.

La noirceur a forcé le recours aux réflecteurs pour la dernière manche et le jeu a été stoppé pour 45 minutes, le temps qu'on ferme le toit du central. Nadal était de toute évidence mécontent de cette interruption à son momentum, secouant la tête et fronçant les sourcils lorsqu'avisé de la situation par un officiel.

Plus tôt jeudi, Maria Sharapova a complété un gain qui a nécessité deux jours de jeu.

Sharapova se trouvait à un doigt de la victoire, jeudi, quand ses vieux problèmes au service ont refait surface. Ce moment de faiblesse lui a coûté le deuxième set, mais elle a vite retrouvé ses esprits pour battre Tsvetana Pironkova 7-6 (3), 6-7 (3), 6-0.

Le match disputé sur le court no 1, interrompu la veille au deuxième set, a pris fin trois minutes après que Serena Williams ait complété sa propre victoire du deuxième tour sur le court central. L'Américaine a battu la qualifiée Melinda Czink 6-1 et 6-4.

Sharapova a sauvé cinq points de manche au premier set et menait le deuxième set 3-1, mardi, quand on a mis fin à la séance à cause de la noirceur. Elle a perdu les deux premières parties quand l'affrontement a repris, et elle a ensuite commis une double faute à ses trois premiers points au service à l'occasion du bris d'égalité.

Sharapova a souvent manqué de constance au service, ces dernières années, alors qu'elle a composé avec une blessure à l'épaule. La Russe a toutefois gagné 21 des 27 derniers points du match, jeudi, et n'a totalisé que 11 fautes directes.

Sharapova dit ne pas avoir fait de changements majeurs en fin de rencontre.

«Nous avions les même balles et j'avais la même raquette, a t-elle dit. J'ai simplement commencé à jouer un peu mieux.»

Pironkova, 38e à la WTA, a battu Venus Williams à chacune des deux dernières années à Wimbledon.

«Si tous les tournois de l'année étaient sur gazon, elle serait probablement dans le top 5, a dit Sharapova. Son jeu est parfait pour cette surface.»

Sharapova a remporté 14 matches de suite en incluant son triomphe à Roland-Garros, plus tôt ce mois-ci.

Bien qu'elle ait dû composer avec un service erratique elle aussi (10 doubles fautes), Serena Williams a eu la vie plus facile. Elle a remporté 27 points sur 28 lors de ses premiers services.

Sara Errani n'a commis que cinq fautes directes dans un gain de 6-1 et 6-1 contre la Britannique Anne Keothavong. L'Italienne de 25 ans, qui a une fiche de 12-2 dans les tournois majeurs, cette année, a égalé sa meilleure performance à vie à Wimbledon en atteignant le troisième tour.

La championne en titre Petra Kvitova, quatrième tête de série, a battu la Britannique Elena Baltacha 6-0, 6-4.

La journée a été profitable aux Américains avec des gains pour Andy Roddick, Mardy Fish, Brian Baker, Christina McHale et Varvara Lepchenko.

Roddick a atteint le troisième tour d'un Grand chelem pour la première fois en 2012, battant Bjorn Phau 6-3, 7-6 (1) et 6-3.

Fish a eu besoin de plus de quatre heures pour vaincre l'Anglais James Ward, 6-3, 5-7, 6-4, 6-7 (3), 6-3. Fish dispute son premier tournoi depuis qu'il s'est soumis à une procédure médicale pour corriger un rythme cardiaque accéléré, en mai.

Baker, un qualifié, a accédé au troisième tour d'un Grand chelem pour la première fois de sa carrière. Le 126e joueur au monde a battu le numéro 44 Jarkko Nieminen 6-0, 6-2, 6-4.

McHale, 20 ans, se retrouve au troisième tour dans un quatrième tournoi majeur de suite. Elle a battu Mathilde Johansson 7-5, 7-5. Sa prochaine rival sera la huitième tête de série Angelique Kerber.

Lepchenko peut se targuer d'une première accession en carrière au troisième tour de Wimbledon, ayant battu Anastasia Pavlyuchenkova, 7-6 (4) et 6-4.

Victoria Azarenka, deuxième tête de série, a eu raison de Romina Oprandi 6-2, 6-0; Kerber a défait Ekaterina Makarova 7-5, 6-3, tandis que Marion Bartoli a prévalu 6-4 et 6-3 devant Mirjana Lucic.

Le favori local Andy Murray a éliminé Ivo Karlovic 7-5, 6-7 (5), 6-2, 7-6 (4). Kei Nishikori est devenu le premier Japonais en 17 ans à atteindre le troisième tour à Wimbledon, battant Florent Serra 6-3, 7-5 et 6-2.

Jo-Wilfried Tsonga a écarté Guillermo Garcia-Lopez 6-7 (3), 6-4, 6-1, 6-3; David Ferrer a défait Kenny de Schepper 7-6 (1), 6-2, 6-4, tandis que Gilles Simon a signé un gain de 6-4, 6-4 et 7-6 (5).

PLUS:pc