NOUVELLES

Ultimatum aux clandestins ivoiriens pour quitter Israël

28/06/2012 06:37 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

Le ministre israélien de l'Intérieur, Elie Yishaï, a adressé jeudi un ultimatum aux immigrés clandestins originaires de Côte d'Ivoire pour qu'ils quittent Israël volontairement, avec un pécule, faute de quoi ils seront expulsés.

"Ils ont jusqu'au 16 juillet pour quitter le pays. Ceux qui partiront avant cette date obtiendront un pécule tandis que les autres seront expulsés", a annoncé M. Yishaï dans un communiqué.

Le ministre, dirigeant du parti religieux orthodoxe Shass, a précisé que les Ivoiriens qui partiront volontairement toucheront 500 dollars par adulte et 100 dollars par enfant.

"Il s'agit d'une étape importante pour le rapatriement des clandestins et le retour d'un sentiment de sécurité pour les habitants de localités israéliennes", a souligné le ministre.

Selon une estimation du ministère de l'Intérieur, quelque 2.000 Ivoiriens séjourneraient illégalement en Israël.

Israël a lancé depuis deux semaines une opération de rapatriement de clandestins du Soudan du Sud. Deux avions transportant environ 240 Sud-Soudanais ont déjà regagné leur pays.

Ces derniers ont reçu une prime au départ d'environ 1.000 euros par adulte et 400 euros par enfant.

Les autorités israéliennes estiment à plus de 60.000 le nombre d'immigrés africains --venus essentiellement du Soudan, du Soudan du Sud et d'Erythrée-- qui se sont illégalement installés en Israël. En mai, une manifestation anti-immigrés africains avait dégénéré en violences racistes dans le sud de Tel-Aviv.

Israël érige actuellement une clôture de 250 km le long de la frontière égyptienne pour tenter d'empêcher des infiltrations d'immigrés passant par le Sinaï Egyptien. Quelque 170 km sont déjà construits et l'ouvrage devrait être achevé d'ici la fin de l'année.

jlr/agr/feb

PLUS:afp