TORONTO - La société ontarienne Research In Motion (TSX:RIM) a annoncé jeudi qu'elle supprimerait 5000 emplois de son effectif mondial dans le cadre de sa restructuration, tout en reportant au début de l'an prochain le lancement de son nouveau téléphone intelligent BlackBerry 10.

Les nouveaux appareils, considérés comme la clé de la remise en forme de la société, étaient attendus plus tard cette année. Ils ne seront finalement pas disponibles pour la prochaine période cruciale des achats de fin d'année.

«Cela a à maints égards été un trimestre difficile pour la compagnie, et je ne suis pas satisfait des résultats financiers que nous annonçons», a déclaré le chef de la direction de RIM, Thorsten Heins, lors d'une conférence téléphonique.

«Je veux vous assurer que nous ne sommes pas inactifs et que nous continuons d'accentuer l'attention accordée à nos initiatives clés», a-t-il ajouté.

M. Heins a affirmé que la principale priorité de l'entreprise était le lancement de son premier appareil BlackBerry 10, lequel aura lieu lors des trois premiers mois de 2013.

L'action de RIM a plongé de 14 pour cent dans les transactions d'après-séance sur le Nasdaq, perdant 1,28 $ US, à 7,85 $ US. Un creux de 7,14 $ avait été atteint. Plus de 7 millions et demi d'actions ont été échangées dans l'après-séance.

Plus tôt, le titre avait clôturé en hausse de deux cents, à 9,46 $, à la Bourse de Toronto.

RIM (TSX:RIM) a affiché une perte de 518 millions $ US, ou 99 cents US par action, pour son plus récent trimestre, ce qui se compare à un bénéfice de 695 millions $ US, ou 1,33 $ US par action, pour la même période l'an dernier.

Le chiffre d'affaires du plus récent trimestre a reculé à 2,81 milliards $ US, contre 4,91 milliards $ US un an plus tôt.

En excluant les éléments non récurrents, la société a perdu 192 millions $ US, soit 37 cents US par action.

Selon les prévisions recueillies par la firme Thomson Reuters, les analystes attendaient en moyenne une perte de 3 cents US par action et des revenus en baisse d'environ 37 pour cent, à 3,1 milliards $ US.

Au cours du plus récent trimestre, RIM a livré 7,8 millions de téléphones BlackBerry et approximativement 260 000 tablettes PlayBook.

Dans ses prévisions, la société a dit s'attendre à ce que les prochains trimestres continuent d'être très difficiles pour ses affaires.

RIM s'attend à afficher une perte d'exploitation pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013, tandis qu'elle continuera à investir dans ses programmes de marketing et de préparer la transition vers le BlackBerry 10.

L'incertitude a déjà largement teinté l'avenir de RIM ces derniers mois. Plusieurs rumeurs voient la société vendue ou forcée de vendre certaines de ses activités pour réussir à survivre.

RIM a déjà été fortement critiquée pour le report du BB10, mais ses dirigeants ont fait valoir qu'ils préféraient lancer le produit plus tard plutôt que d'avoir à affronter de mauvaises critiques comme celles qui ont été publiées à la suite des lancements «forcés» du BlackBerry Storm et de la tablette PlayBook.