NOUVELLES

Réforme de la santé validée: joie et tristesse devant la Cour suprême

28/06/2012 11:12 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

Certains sont "enthousiastes", d'autres "attristés": les centaines d'Américains qui ont entendu jeudi devant la Cour suprême la décision sur la réforme de santé du président Barack Obama étaient d'accord sur un seul point: la journée était historique.

"C'est un grand jour pour l'Amérique", dit Kurt Miller, qui vient du Michigan (nord), après avoir appris que la Cour avait approuvé dans son principe la grande réforme du mandat d'Obama.

"On peut être sûr maintenant que chacun aura une assurance santé", dit ce quadragénaire qui, au milieu de dizaines d'autres manifestants, tient une pancarte "Obamacare pour tout le monde".

"Obamacare" est une expression qui désigne la réforme de la santé ("Healthcare") de Barack Obama, utilisée initialement par ses adversaires puis finalement reprise par ses partisans.

Joe Psotka, venu du Maryland (est), est tellement "enthousiaste" qu'il en perd sa pancarte, alors que les centaines de personnes présentes malgré la chaleur se bousculent pour essayer de comprendre la décision complexe rendue par la Cour suprême.

Allen Wang est interne en médecine en Californie, il est plutôt en faveur de la réforme qui "contient pas mal de bonnes choses". A l'énoncé par la foule du jugement, il salue "un petit pas dans une très longue marche".

Un peu plus loin, des pupitres sont dressés à la hâte, chacun essaye de se faire entendre. Kristan Hawkins, entourée de pasteurs, est la dirigeante de "Students for life", qui s'oppose à la réforme. "Nous sommes extrêmement tristes de cette décision qui va donner des subventions pour l'avortement", dit-elle en hurlant dans un mégaphone.

Un peu plus loin, un ancien immigré russe hurle: "Je viens d'Union soviétique", "cette réforme c'est l'esclavage et la tyrannie, c'est une très mauvaise nouvelle, c'est un danger pour notre liberté".

ff/bar

PLUS:afp