NOUVELLES

News Corp. (Murdoch) confirme sa décision de se séparer en deux sociétés

28/06/2012 08:35 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

Le groupe américain de médias News Corp. a confirmé jeudi sa décision d'aller de l'avant avec son projet de se scinder en deux entités indépendantes, l'une regroupant ses activités dans la télévision et le cinéma, l'autre ses activités d'origine dans la presse.

Le fondateur du groupe Rupert Murdoch, que l'on disait réticent à une telle solution, a souligné dans un communiqué qu'il serait "à 100%" derrière les deux nouvelles compagnies issues de la scission et qu'il comptait présider leurs conseils d'administration respectifs.

Les actionnaires actuels de News Corp. recevront une action de chacune des deux nouvelles compagnies pour chacun de leurs titres actuels.

Comme c'est le cas actuellement pour News Corp., le capital des deux sociétés sera constitué d'actions de type "A" et d'actions de type "B", les seules disposant d'un droit de vote en assemblée générale. Cette structuration du capital, très critiquée, permet à la famille Murdoch de contrôler le groupe en dépit de la faiblesse relative de sa participation.

Rupert Murdoch sera le patron de la nouvelle société recentrée sur le cinéma et la télévision. Il sera assisté de son fidèle lieutenant Chase Carey, qui occupera la fonction de directeur des opérations.

De loin la plus importante des deux, cette entreprise devrait générer des ventes de l'ordre de 23,5 milliards de dollars. Elle comprendra le réseau Fox, les studios 20th Century Fox et des réseaux câblés (Sky Italia, BSkyB).

L'activité presse, avec un chiffre d'affaires de 8,8 milliards de dollars, coiffera une pléiade de journaux internationaux, dont le Wall Street Journal et le Times de Londres, l'agence de presse financière Dow Jones et la maison d'édition Harper Collins. Le communiqué du groupe ne précise pas qui en assurera la direction opérationnelle.

Ses promoteurs espèrent boucler l'opération dans les douze mois. L'assemblée générale des actionnaires de News, qui devra approuver l'opération, ne sera pas convoquée avant le premier semestre 2013, a indiqué le groupe qui a précisé qu'il n'y avait "nulle certitude" que ce projet aboutisse.

fga/sl/sam

PLUS:afp