NOUVELLES

Le procureur général des États-Unis accusé d'outrage criminel au Congrès

28/06/2012 05:35 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - La Chambre des représentants des États-Unis, à majorité républicaine, a approuvé jeudi une motion d'outrage criminel contre le procureur général Eric Holder en lien avec une opération ratée de pistage d'armes. C'est la première fois qu'un membre du cabinet en exercice est visé par une telle motion du Congrès américain.

Plusieurs démocrates ont boycotté le vote en signe de désaccord.

Les républicains ont présenté cette motion parce que M. Holder a refusé de remettre des documents liés à l'opération «Fast and Furious», qui impliquait des armes achetées aux États-Unis et transportées au Mexique.

Les républicains accusent le procureur général de faire obstruction à l'enquête. Les démocrates estiment que le vote avait des motivations politiques à l'approche de l'élection présidentielle de novembre.

La commission de surveillance et de réforme gouvernementale de la Chambre des représentants veut obtenir des documents du département de la Justice couvrant une période de 10 mois après février 2011. Ce mois-là, le département avait nié que des armes aient été achetées en Arizona pour être transférées au Mexique. En décembre de la même année, le département avait admis que cette affirmation était fausse.

Les conséquences du vote ne sont pas très claires pour l'instant. Des accusations criminelles contre M. Holder sont peu probables puisque le dossier sera référé à un procureur placé sous ses ordres. Mais un autre vote éventuel sur un outrage civil pourrait ouvrir la voie à de longues procédures judiciaires.

PLUS:pc