NOUVELLES

JO-2012 - Australie: le dénonciateur de Koum écarté à son tour (presse)

28/06/2012 04:05 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Le responsable des haltérophiles olympiques australiens a été écarté de la délégation pour Londres, une semaine après avoir accusé l'un des candidats à la sélection, Daniel Koum (62 kg) d'avoir voulu monnayer sa participation aux qualifications, a annoncé jeudi un quotidien de Sydney.

La Fédération australienne a signifié mercredi soir à Mike Keelan, chargé des haltérophiles aux Jeux, qu'il n'irait pas à Londres, selon le Sydney Morning Herald.

Keelan, contacté par l'AFP, n'a fait aucun commentaire.

Après ses accusations, Koum, qui niait catégoriquement, avait été écarté de la sélection, finalement constituée par Damon Kelly chez les 105 kg, et chez les dames par Seen Lee dans la catégorie des 58 kg.

L'officiel affirmait que l'haltérophile de 26 ans, né au Cameroun, avait réclamé à sa Fédération (AWF) 5.000 dollars australiens (environ 5.000 dollars, 3.950 euros) pour participer aux Samoa à une épreuve qualificative pour les Jeux, et que la décision avait été prise de le payer. L'Australie comptait sur son résultat pour terminer dans les cinq premières nations aux Samoa et gagner ainsi une place aux Jeux de Londres.

Keelan a été informé de son éviction par le chef de la délégation olympique australienne, Nick Green, a indiqué le Sydney Morning Herald, selon lequel les deux haltérophiles finalement sélectionnés pour Londres y seront accompagnés par leurs entraîneurs personnels.

rsm/ia/gv/eb

PLUS:afp