NOUVELLES

Israël: le gouverneur de la BOI critique Netanyahu sur le budget 2013

28/06/2012 02:16 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

Le gouverneur de la banque d'Israël (BOI) a critiqué jeudi la décision du gouvernement israélien d'accroître l'objectif de déficit budgétaire en 2013, estimant que cela pourrait déstabiliser l'économie israélienne.

"Ce n'est pas raisonnable (...) Une telle politique ne fera que provoquer de l'inflation et de l'instabilité économique", a estimé le gouverneur de la BOI Stanley Fisher, qui s'abstient généralement de critiquer publiquement les décisions du gouvernement.

"Je ne pense pas que le comité monétaire sera en mesure de maintenir les taux d'intérêt à leur niveau actuel", a-t-il ajouté, lors d'une conférence économique.

La banque centrale israélienne a annoncé lundi que les taux d'intérêt passeraient en juillet à 2,25% soit une baisse de 0,25 points de pourcentage.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Youval Steinitz ont annoncé mardi un objectif de déficit pour 2013 de 3% du PIB, plus élevé que les 2,5% préconisés par M. Fisher et de nombreux analystes financiers.

Certains commentateurs soulignent que MM. Netanyahu et Steinitz évitent ainsi d'augmenter les impôts dans une année électorale. Des élections législatives sont prévues à l'automne 2013.

L'objectif de déficit budgétaire pour 2013 sera soumis à l'approbation du cabinet lors du prochain conseil des ministres, le 1er juillet.

"L'état de l'économie israélienne est bon, mais pas fantastique", a mis en garde M. Fisher, soulignant qu'Israël ne pouvait plus autant compter sur l'aide américaine que par le passé.

"Il y a aujourd'hui un problème avec notre oncle riche, il n'est plus très riche et plus très amical", a-t-il ajouté.

scw-dms/sw

PLUS:afp