NOUVELLES

Iles du Golfe disputées: l'Iran dénonce le soutien américain aux Emirats

28/06/2012 10:02 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

Téhéran a condamné jeudi le soutien des Etats-Unis aux Emirats arabes unis dans son différend territorial sur trois îles du Golfe, dénonçant une "ingérence claire dans les affaires internes de l'Iran".

"Trois îles, Abou Moussa, la petite et la grande Tomb, ont été et seront toujours partie intégrante du territoire iranien. Une ingérence de la part d'un pays tiers vise à créer (...) une tension dans la région", a indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères chargé des affaires arabes et africaines, Amir Abdolahian, cité par les médias officiels iraniens.

L'Iran "a toujours affirmé qu'il était prêt à des discussions constructives avec tous les pays, dont les Emirats, pour renforcer les liens et la coopération", a-t-il ajouté.

Mercredi, le président américain Barack Obama a rencontré à la Maison Blanche le prince héritier des Emirats, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, appelant à un règlement pacifique concernant le statut des trois îles.

Les Etats-Unis "soutiennent vigoureusement l'initiative des Emirats visant à résoudre la question grâce à des négociations directes, à la Cour internationale de justice ou dans un autre cadre international approprié", a souligné un communiqué conjoint.

Téhéran avait pris le contrôle des trois îles en 1971, après le départ des forces britanniques du Golfe, et rejette les revendications des Emirats affirmant qu'elles lui ont toujours appartenu.

En mai, le chef des Gardiens de la révolution (Pasdaran), la garde prétorienne du régime iranien, avait effectué une visite dans les îles, perçue comme une provocation par Abou Dhabi.

Le Conseil de coopération du Golfe (Emirats, Arabie saoudite, Bahreïn, Oman, Qatar et Koweït) avait déjà qualifié de "provocation" la visite du président iranien Mahmoud Ahmadinejad en avril à Abou Moussa, entraînant une crise avec Téhéran.

Le pouvoir militaire iranien a appelé à défendre les îles. Il dispose d'une base militaire permanente et d'un aérodrome à Abou Moussa, la plus grande des trois îles et la seule à être habitée.

La situation de ces îles est stratégique dans la région du Golfe riche en ressources pétrolières, permettant un contrôle des accès maritimes.

fpn-sw/vl

PLUS:afp