NOUVELLES

Hollande: Paris partenaire de l'Egypte mais attentif à la démocratisation

28/06/2012 01:36 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

La France est un "partenaire" de l'Egypte mais reste "attentive" à sa transition vers la démocratie, a déclaré jeudi le président français François Hollande au président élu égyptien, Mohamed Morsi, qui est issu des Frères musulmans.

"J'ai eu le président égyptien au téléphone ce matin, je lui ai confirmé que la France était partenaire de l'Egypte (et) que nous étions attentifs à la transition démocratique", a déclaré M. Hollande à la presse à son arrivée à Bruxelles pour un sommet européen.

"Je lui ai dit (...) que nous voulions que l'Egypte s'insère dans la vie internationale en respectant les traités et que nous aurons l'occasion de travailler ensemble dans le partenariat que nous avons nous-même donné pour le printemps arabe, c'est-à-dire que les peuples choisissent librement leurs dirigeants", a-t-il dit.

"Mais chacun doit aller jusqu'au bout de ce qu'était l'aspiration de ces peuples, la démocratie, la liberté", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué rendu public par l'Elysée, François Hollande a également exprimé à Mohamed Morsi "son souhait de développer les liens très denses qui existent entre la France et l'Egypte et de renforcer le partenariat entre les deux pays dans tous les domaines: politique, économique, universitaire, scientifique et culturel".

Lors de cet entretien, "les deux présidents ont convenu de se voir rapidement", a ajouté la présidence.

Le chef de l'Etat a profité de sa conversation avec son homologue égyptien pour répéter que la France soutenait, au-delà de l'Egypte, "ceux qui cherchent à conduire le Proche-Orient vers la démocratie, le respect des droits de l'Homme, la paix, la sécurité et la prospérité".

La France "est pleinement mobilisée dans toutes les enceintes européennes et internationales pour aider ses dirigeants et ²ses peuples à réaliser cette ambition forte et généreuse", conclut le communiqué.

Mohamed Morsi, premier président égyptien qui ne vienne pas de l'appareil militaire, doit prêter serment samedi.

pa/jlb/sba

PLUS:afp