NOUVELLES

Hollande : Paris reste partenaire de l'Egypte mais attentif à la démocratisation

28/06/2012 08:39 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

La France est un "partenaire" de l'Egypte mais reste "attentive" à sa transition vers la démocratie, a indiqué jeudi le président français François Hollande au nouveau président élu égyptien Mohamed Morsi lors d'une conversation téléphonique.

"J'ai eu le président égyptien au téléphone ce matin, je lui ai confirmé que la France était partenaire de l'Egypte (et) que nous étions attentifs à la transition démocratique", a déclaré M. Hollande à la presse à son arrivée à Bruxelles pour un sommet européen.

"Je lui ai dit (...) que nous voulions que l'Egypte s'insère dans la vie internationale en respectant les traités et que nous aurons l'occasion de travailler ensemble dans le partenariat que nous avons nous-même donné pour le printemps arabe, c'est-à-dire que les peuples choisissent librement leurs dirigeants, mais chacun doit aller jusqu'au bout de ce qu'était l'aspiration de ces peuples, la démocratie, la liberté", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué publié dimanche après l'annonce de la victoire de Mohamed Morsi, le chef de l'Etat français avait adressé ses félicitations à son nouvel homologue en lui assurant que la France était "prête à travailler avec lui" et qu'il importait que "la transition commencée en 2011 se poursuive".

Avec 51,73% des voix, Mohamed Morsi a battu le dernier Premier ministre du président Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq. Il est le premier président démocratiquement élu depuis la chute de l'ancien régime en 2011 et le premier président égyptien qui ne vienne pas de l'appareil militaire.

Issu des Frères musulmans, M. Morsi doit prêter serment samedi.

pa/aje/jlb

PLUS:afp