NOUVELLES

France: La FFF annonce "un délai de réflexion supplémentaire" avec Blanc

28/06/2012 11:33 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), et Laurent Blanc sont "convenus de se donner un délai de réflexion supplémentaire" au sujet de la prolongation du sélectionneur de l'équipe de France, a annoncé la FFF jeudi.

Les discussions ont débuté jeudi matin au siège de la FFF, à Paris, alors que le contrat du sélectionneur, qui est parvenu en quart de finale de l'Euro-2012, arrive à échéance à la fin du mois de juin.

"On a discuté, chacun a dit ce qu'il pensait de la situation. On a fait un petit peu l'analyse technique de l'Euro. Ca a été plus que courtois. On a beaucoup de points de vue communs. Après c'est une décision d'abord personnelle en ce qui me concerne. C'est pour cela que l'on ne s'est pas arrêté à une décision et que l'on va prendre 48h de délai de réflexion", a expliqué le sélectionneur en sortant du siège de la FFF, à Paris.

"Cela va nous permettre de rester sur ce que l'on avait décidé de faire ou alors peut-être de faire évoluer la décision. A mon avis, on va se reparler dans le week-end. J'ai dit ce que j'avais à dire. Je pense qu'il m'a dit ce qu'il avait à dire. C'est déjà une bonne chose", a-t-il précisé.

Les échanges autour de la question de l'avenir de Blanc, nommé avant l'arrivée de M. Le Graët à la tête de l'instance, avaient compliqué les relations entre les deux hommes avant l'Euro.

Blanc souhaitait une prolongation avant le tournoi alors que le président de la FFF avait conditionné la poursuite de la mission du sélectionneur à une qualification pour les quarts de finale.

L'objectif a certes été atteint, mais les circonstances sportives (deux défaites sans appel pour finir) et extra-sportives (insultes de Samir Nasri à des journalistes, altercations entre joueurs dans les vestiaires et sur la pelouse...) ont terni le bilan du technicien.

A l'issue du tournoi, les deux hommes sont d'ailleurs restés très flous sur les questions d'avenir, alors que les éliminatoires pour le Mondial-2014 débutent le 7 septembre en Finlande et qu'un match amical est prévu le 15 août au Havre contre l'Uruguay.

smr-cd/grd

PLUS:afp