NOUVELLES

Euro-2012 - La presse portugaise amère d'être passée si près de la finale

28/06/2012 04:17 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Le rêve portugais stoppé net "par une barre transversale", soulignent jeudi la majorité des journaux portugais, en référence au penalty raté de Bruno Alves lors de la séance de tirs aux but face à l'Espagne, tout en saluant le parcours exceptionnel de la sélection à l'Euro-2012.

"Le rêve portugais d'aller en finale stoppé net par une barre transversale", titre le quotidien Diario de Noticias, devant une photo de Coentrao désespéré, consolé par le sélectionneur Paulo Bento.

"La selecçao était à quelques centimètres de la finale", écrit sur toute sa Une le quotidien sportif A Bola, exceptionnellement imprimé à l'horizontale, sous une photo des joueurs portugais, dépités, à la fin de la rencontre.

Cette équipe est "la fierté du Portugal", souligne par ailleurs A Bola, en grosses lettres blanches.

"Nous avons touché la barre transversale", se lamente son concurrent Record en première page devant une photo de dos de Bruno Alves lorsque son penalty est venu s'écraser sur la barre lors des tirs aux but, permettant ensuite à Fabregas de transformer son tir et qualifier l'Espagne pour la finale.

"Seuls les penalties ont pu écarter la sélection de l'Euro", analyse Record.

"Le jeu du Portugal a frôlé la perfection", estime le quotidien. Et d'ajouter: "La gloire était si proche. Il nous a manqué notre bonne étoile, qui est restée du côté des champions".

Le quotidien Publico rappelle pour sa part que "la sélection s'est battue d'égale à égale pendant 120 minutes contre les champions d'Europe et du monde".

La vedette de la sélection, "Ronaldo n'a pas concrétisé pendant la rencontre et n'a pas eu la possibilité de participer à la séance des tirs au but", note le journal.

"Manque de chance", regrettent les quotidiens populaires Correio da Manha et Jornal de Noticias.

"L'Espagne a remporté El Gordo (la traditionnelle loterie de Noël en Espagne), écrit Jornal de Noticias. L'équipe portugaise a lutté jusqu'au bout. (...) Elle a juste échoué à la loterie des penalties".

Les joueurs de Paulo Bento n'ont pas à rougir de leur parcours, estiment les journaux, unanimes à rendre hommage à leur parcours: "Merci", "Félicitations", "Le Portugal peut se targuer d'avoir une équipe d'élite", "le pays est fier de cette équipe..."

lf/gv

PLUS:afp