NOUVELLES

Embargo pétrolier: l'Iran menace la Corée du Sud de représailles

28/06/2012 02:11 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

L'Iran a menacé jeudi la Corée du Sud de cesser d'importer des produits sud-coréens si Séoul arrêtait d'acheter du pétrole iranien dans la foulée de l'embargo pétrolier total décidé par l'Union européenne à partir du 1er juillet.

"Si la Corée du Sud coupe totalement ses importations de pétrole de la République islamique, l'Iran pourrait décider en retour de reconsidérer ses relations avec ce pays", a déclaré le ministre du Pétrole Rostam Ghassemi à l'agence officielle Irna.

"L'Iran est l'un des grands importateurs de produits sud-coréens, et (la Corée du sud) va souffrir si elle met en oeuvre une politique de sanctions contre le pétrole iranien", a-t-il ajouté.

La Corée du Sud a annoncé mardi qu'elle allait "suspendre" toute importation de brut iranien à partir du 1er juillet en raison des sanctions de l'UE qui vont notamment interdire aux réassureurs européens contrôlant 90% du marché mondial de l'assurance maritime de garantir les cargaisons de pétrole en provenance d'Iran.

Troisième acheteur de pétrole iranien avec quelque 220.000 barils/jours en 2011, la Corée du Sud a annoncé en juin avoir réduit ses importations de près de 15% depuis le début de l'année, sous la pression des Etats-Unis qui ont menacé de sanctionner les sociétés étrangères impliquées dans le commerce pétrolier avec l'Iran.

L'UE a également annoncé la fin de toute importation de pétrole iranien à partir du 1er juillet, dans le cadre d'une politique de sanctions visant à faire pression sur l'Iran pour l'obliger à freiner son programme nucléaire controversé, condamné par six résolutions de l'ONU.

fpn-mod-lma/vl

PLUS:afp