Un concours de beauté pour les survivantes de l'Holocauste crée la controverse (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MISS HOLOCAUSTE
AFP

HAIFA, Israël - Quatorze femmes ayant survécu aux horreurs de la Deuxième Guerre mondiale ont participé jeudi à un concours de beauté plutôt inusité afin d'avoir l'honneur d'être couronnée en Israël la première «Miss Survivante de l'Holocauste».

Présenté par ses organisateurs comme une célébration de la vie, l'événement a également semé la controverse. Dans un pays où des millions de personnes ont été touchées par l'Holocauste, plusieurs ont estimé que juger des femmes ayant autant souffert sur leur apparence physique semblait inapproprié, voire offensant.

Colette Avital, présidente de la principale organisation israélienne de survivants du génocide juif, a déclaré que cette idée lui semblait plutôt macabre et qu'affubler les participantes de beaux vêtements pendant une soirée n'allait pas donner davantage de sens à leur existence.

Concours de beauté pour survivantes de l'Holocauste
sur
Partager
Tweeter
Partager
fermer
Image affichée

Le responsable du concours, Shimon Sabag, a pour sa part rejeté les critiques, soutenant que les gagnantes avaient été choisies en fonction de leur histoire personnelle et de la manière dont elles avaient rebâti leur vie après la guerre, et que la beauté ne comptait que pour une infime partie des points.

M. Sabag, qui est le président de l'organisme Helping Hand qui vient en aide aux survivants, a raconté que les dames s'étaient bien amusées et qu'elles avaient ri durant les répétitions. Il a ajouté que le fait qu'autant de femmes aient manifesté leur désir de prendre part au concours prouvait que c'était une bonne idée.

Près de 300 candidates provenant de partout en Israël se sont inscrites. Leur nombre a été réduit à 14 finalistes âgées entre 79 et 97 ans. Elles ont été présentées jeudi dans le cadre de la soirée culturelle annuelle de Helping Hand à laquelle ont assisté 600 personnes, dont les deux ministres Moshe Kahlon et Yossi Peled, qui a lui-même survécu aux camps de concentration.

L'extermination de six millions de juifs par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale occupe une place unique dans la société israélienne. Le pays a acquis son indépendance dans la foulée de l'Holocauste, servant de refuge à des centaines de milliers de survivants du génocide.

Près de 200 000 survivants vivent aujourd'hui en Israël et le Jour commémoratif de l'Holocauste est l'une des dates les plus importantes du calendrier israélien.

«J'ai le privilège de montrer au monde que Hitler voulait nous exterminer et que nous sommes vivantes. Nous profitons de la vie», a exprimé Esther Libber, une candidate de 74 ans qui avait fui son domicile en Pologne alors qu'elle était enfant, s'était cachée dans la forêt et avait été sauvée par une dame polonaise. Elle a dit avoir perdu toute sa famille immédiate aux mains des nazis.