NOUVELLES

Assurance maladie: la Cour suprême tranche en faveur de l'administration Obama

28/06/2012 11:05 EDT | Actualisé 28/08/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - La Cour suprême des États-Unis maintient la disposition obligeant les Américains à souscrire à une assurance maladie privée, soit le coeur de la réforme sur la santé de l'administration du président Obama.

Dans un arrêt rendu jeudi, le plus haut tribunal des États-Unis a tranché en faveur de Barack Obama à quelques mois de l'élection présidentielle, rejetant du même coup les arguments du Congrès.

Des représentants du Congrès soutenaient que la législation allait trop loin en forçant les Américains à souscrire à une assurance maladie sous peine d'amende.

Avec un tel jugement approuvant la réforme historique de l'administration Obama, dont la mise en oeuvre s'échelonnera sur plusieurs années, les Américains verront leurs rapports au système de santé profondément modifiés.

C'est le juge en chef de la Cour suprême, John Roberts, qui a annoncé le jugement approuvant la loi. L'Obamacare prévoit la couverture de plus de 30 millions d'Américains qui en sont dépourvus.

Le tribunal a toutefois relevé des problèmes avec l'extension du programme de soins de santé aux plus démunis, le Medicaid. La Cour a mentionné que l'administration Obama pouvait tout de même aller de l'avant avec le programme, à la condition que les transferts aux États ne soient pas menacés s'ils n'y adhéraient pas.

Les juges de la Cour suprême ont voté à cinq voix contre quatre en faveur de cette loi, la réforme phare de la présidence de Barack Obama.

-

PLUS:pc