NOUVELLES

Tunisie: le gouverneur de la Banque centrale est remercié

27/06/2012 07:22 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

TUNIS, Tunisie - Le président tunisien Moncef Marzouki a décidé mercredi de démettre de ses fonctions le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) Mustapha Kamel Nabli.

Le limogeage du patron de la BCT a été annoncé dans un communiqué de la présidence tunisienne qui ne précise pas les motifs de cette mesure. Il note néanmoins que la décision a été prise «par arrêté républicain», d'un commun accord avec le chef du gouvernement Hamadi Jebali.

Elle doit néanmoins être validée par l'assemblée nationale constituante (ANC) dans un délai de quinze jours.

Interrogé par l'Associated Press, le porte-parole de la présidence Adnène Mancer l'a justifiée par «le dysfonctionnement entre la politique monétaire suivie par M. Nabli et la politique adoptée par les instances dirigeantes du pays», en référence aux présidences de la République, du gouvernement et de l'ANC.

«Il y a une conviction que les démarches adoptées par la BCT d'un côté et par les trois présidences n'étaient pas en harmonie, surtout dans les circonstances difficiles que traverse le pays», a-t-il ajouté.

Selon M. Mancer, l'exécutif reproche aussi au gouverneur sortant de la banque centrale son approche en matière de lutte contre la corruption et «la lenteur» des mesures visant la récupération des avoirs détournés par l'ancien président Zine el Abidine ben Ali et ses proches.

Un différend opposait depuis des mois l'exécutif tunisien à M. Nabli, un économiste de renommée internationale, sur fond «d'indépendance» de l'institution financière considérée comme le baromètre de l'économie tunisienne.

Ce limogeage intervient dans une atmosphère déjà tendue par l'extradition controversée de l'ancien premier ministre libyen Baghdadi Mahmoudi.

PLUS:pc