NOUVELLES

Stéphane Rousseau souhaite privilégier le cinéma

27/06/2012 02:02 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Stéphane Rousseau aimerait bien s'éloigner des planches et privilégier les projets de cinéma. L'humoriste n'écarte pas la possibilité de prendre une «longue pause» de la scène lorsque la tournée de son cinquième spectacle, «Les confessions de Stéphane Rousseau», prendra fin à l'hiver 2013.

Au cours des cinq dernières années, Stéphane Rousseau s'est fait de plus en plus présent au grand écran. Il s'est retrouvé sur les plateaux de tournage des films «Astérix aux Jeux Olympiques» et «Modern Love» (2008), «Fatal» (2010) et «Omertà», qui prendra l'affiche le 11 juillet.

«J'aimerais ça jouer un peu plus, faire un peu plus de cinéma. Plus on vieillit, plus c'est exigeant la tournée. Ça fait longtemps que je fais ça et j'ai un enfant maintenant», a-t-il expliqué lors d'une entrevue réalisée dans le cadre de la sortie du film «Omertà».

«Au cinéma, un projet dure quelques mois et après, tu peux passer à autre chose. Ce n'est pas prenant comme un spectacle, à moins de signer pour la trilogie du "Seigneur des anneaux"!»

Bref, les propositions des réalisateurs sont les bienvenues. Le prochain projet qui figure au calendrier de Stéphane Rousseau est celui qu'a élaboré sa conjointe, l'actrice française Reem Kherici.

Le tournage de ce long métrage, «Paris à tout prix», doit se mettre en branle au mois d'août. Il s'agira d'une première réalisation pour Reem Kherici, qui signe également le scénario du film.

«Ça me fait peur un peu! Ce qui est 'le fun', c'est qu'elle a écrit les rôles pour des amis à elle, pour moi, et même pour son ex!»

«J'aime beaucoup le personnage que je vais jouer là-dedans. Je joue un Parisien assez autoritaire, un peu chiant et très vif d'esprit, et je n'ai jamais fait ça. C'est très loin de moi et c'est ça le défi, je trouve, dans le jeu, c'est d'aller où on ne t'attend pas vraiment», a exposé Stéphane Rousseau.

PLUS:pc