NOUVELLES

Éric Laporte ne se présentera pas à Rivière-du-Loup en conquérant

27/06/2012 03:44 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

RIVIÈRE-DU-LOUP, Qc - Éric Laporte a remporté, le week-end dernier, le prestigieux Championnat de la PGA du Canada qui s'est tenu à Calgary. Mais ne comptez pas sur le professionnel en titre du club Montcalm pour se présenter au club Rivière-du-Loup en conquérant, alors que s'amorce ce jeudi la Classique Raymond Chabot Grant Thornton, deuxième étape du Circuit Molson Canadian 67.

«Pas question pour moi d'aller jouer la vedette à Rivière-du-Loup à la suite de ce championnat canadien, a assuré Laporte. D'abord ce n'est pas mon style, puis il y a le fait qu'il s'agit de deux compétitions fort différentes. Alors qu'à Calgary, on parlait d'un tournoi par trous, celui de Rivière-du-Loup en est un régulier par coups.

«D'ailleurs, il s'agit seulement du deuxième tournoi de la saison sur le circuit québécois. Elle nous permettra de bien placer nos pions sur l'échiquier du classement général en vue des prochains tournois qui seront plus nombreux en juillet et août.»

N'empêche que le jeune professionnel de 34 ans savoure encore pleinement ce championnat canadien inscrit sur les allées du club Country Hills de Calgary. Laporte a vaincu tour à tour Jeff Gross, Danny King, tête de série numéro deux, Roger Beale, le champion des professionnels de clubs l'an dernier, Mike Belbin, champion des professionnels adjoints en 2011, et finalement Lindsay Bernakevitch en grande finale.

«En début de tournoi, sans nécessairement croire en mes chances, j'espérais faire beaucoup mieux que l'an dernier alors que j'avais été éliminé dès la ronde initiale. Mais plus la compétition progressait, plus j'avais confiance en mes moyens. J'ai mené dans tous mes matchs et c'est sans doute la raison de ma victoire à ce championnat canadien», a-t-il noté.

Le nom d'Éric Laporte se retrouve donc aux côtés des Arnold Palmer, Moe Norman, George Knudson et Stan Leonard sur le trophée historique P.D. Ross, tout comme l'avait fait un autre golfeur du Québec, Vincent Dumouchel (La Vallée du Richelieu) l'an dernier.

La Classique Raymond Chabot Grant Thornton, elle, marquera le retour des golfeurs professionnels québécois à Rivière-du-Loup après 19 ans d'absence. La dernière visite du genre remonte à 1993 et c'est Benoit Morin qui avait alors remporté la compétition avec un cumulatif de 134 (moins-10). Il avait notamment remis une carte de 64 en ronde finale, ce qui constituait un nouveau record du parcours louperivois. Une marque qui tient toujours.

Tous les gros canons du golf professionnel québécois se retrouveront au tertre de départ pour l'occasion. En plus de Laporte, on y retrouvera notamment Vincent Dumouchel (La Vallée du Richelieu), qui a donné le ton à la saison en remportant la Classique Acura sur les allées du Royal Bromont. Il en est de même pour Dave Lévesque (Laprairie), qui a fait un peu la pluie et le beau temps, l'an dernier, sur le circuit québécois.

Claude Tremblay (Le Boisé), Yvan Beauchemin (Le Fontainebleau), Marc Girouard (Le Diamant) et Jean Laforce (Saint-Jean-de-Matha), eux, arrivent du Championnat de Montréal, une étape du Circuit des Champions de la PGA américaine.

Rémi Bouchard (Le Mirage), Jérôme Blais (Venise), Kevin Senécal (Le Maître Tremblant) et Serge Thivierge (La Vallée du Richelieu) y seront aussi.

Le champion quittera avec la bourse principale de 6000 $ tiré de l'enjeu global de 40 000 $.

PLUS:pc