NOUVELLES

Paraguay: le patron de l'ONU préoccupé par la destitution du président Lugo

27/06/2012 03:39 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a souligné mercredi "les implications pour la démocratie" au Paraguay de la destitution du président Fernando Lugo par le Parlement vendredi dernier.

Dans un communiqué de son porte-parole, M. Ban exprime sa "préoccupation" devant cette crise politique. Il "prend note des inquiétudes exprimées par les dirigeants de la région en ce qui concerne le processus de destitution et ses implications pour la démocratie dans le pays".

Toujours selon son porte-parole Martin Nesirky, M. Ban appuie les efforts de médiation menés notamment par l'Organisation des Etats américains (OEA) et l'Union sud-américaine des nations (Unasur). Il "demande instamment à toutes les parties impliquées de travailler dans les jours qui viennent à résoudre pacifiquement leurs différends".

Le secrétaire général de l'OEA, José Miguel Insulza, a annoncé mardi l'envoi d'une mission au Paraguay pour évaluer la situation, au terme d'une réunion extraordinaire de l'OEA à Washington. La rencontre a pris fin sans que les 34 membres actifs de l'organisation parviennent à un compromis sur les éventuelles mesures à prendre.

Accusé par le Parlement d'avoir "mal rempli ses fonctions", M. Lugo (gauche) a été destitué vendredi au terme d'un procès politique expédié en quelques heures devant le Congrès. Il a été remplacé par son vice-président, le libéral Federico Franco. Cette transition a été condamnée par de nombreux pays d'Amérique latine.

avz/sam

PLUS:afp