NOUVELLES

Nord-Mali: un dirigeant rebelle touareg blessé à Gao, évacué à Ouagadougou

27/06/2012 03:21 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg), Bilal Ag Achérif, a été blessé mercredi lors des combats avec des islamistes à Gao (nord-est du Mali) et évacué à Ouagadougou, a appris l'AFP de source sécuritaire et diplomatique régionales.

M. Ag Achérif a été évacué "précipitamment" de Gao, a précisé la source sécuritaire, sans donner de détails sur la gravité de ses blessures. "On l'a évacué à Ouagadougou (capitale du Burkina Faso) pour des soins parce qu'il a été touché", a ajouté une source diplomatique.

L'incertitude entourait en outre le sort de Mahamadou Djeri Maïga, autre haut responsable du MNLA, selon la même source.

Par ailleurs, un ancien haut-gradé de l'armée malienne, le colonel Bouna Ag Tahib, qui avait déserté pour rejoindre les rangs du MNLA, a été tué lors des combats, a appris l'AFP auprès de l'un de ses proches.

La mort du colonel Ag Tahib, qui avant le déclenchement de l'offensive du MNLA dans le nord du Mali il y a six mois était en poste à Tombouctou (Nord-Ouest), a été confirmée par une source sécuritaire malienne.

De violents combats ont opposé mercredi à Gao les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et les membres du MNLA. Les islamistes ont infligé une lourde défaite au MNLA, puisqu'ils disent contrôler totalement la ville, ce qu'ont confirmé de nombreux témoins à l'AFP.

Ils y ont pris le quartier-général du MNLA pour tout le nord du Mali, tandis que les combattants touraeg, avec à leur tête Mohamed Ag Najim, chef d'état-major du mouvement, ont "totalement quitté le camp militaire situé vers l'aéroport de Gao qu'il occupaient", selon un journaliste local qui s'est rendu sur place. "Le camp est désormais aux mains du Mujao", a-t-il dit.

sd-roh/stb/hba

PLUS:afp