NOUVELLES

Les quarts de la LCF Ray, Burris passent à l'Est, dans la cour de Calvillo

27/06/2012 03:12 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Ricky Ray à Toronto, Henry Burris à Hamilton et Steven Jyles dans un poste de partant à Edmonton.

Il ne manquait pas d'action parmi les quarts de la LCF qui ont changé d'adresse durant la saison morte. Ça devrait donner une belle lutte dans la section Est, et susciter de nombreux débats dans l'Ouest, du moins à l'extérieur de la Colombie-Britannique où Travis Lulay s'est illustré en remportant la coupe Grey et en étant nommé joueur par excellence.

Anthony Calvillo, qui célèbrera son 40e anniversaire le 23 août, est de retour pour une autre campagne à Montréal. Buck Pierce et Darian Durant sont de retour à titre de quarts partants des Blue Bombers de Winnipeg et des Roughriders de la Saskatchewan, respectivement. Pour sa part, Drew Tate entreprendra sa première saison complète à titre de quart partant des Stampeders de Calgary.

Ray a entrepris sa carrière dans la LCF avec les Eskimos d'Edmonton en 2002 et a mené le club à deux coupes Grey, avant que la concession ne prenne la surprenante décision de l'échanger aux Argonauts de Toronto le 12 décembre en retour de Jyles, du botteur Grant Shaw et d'un choix au repêchage de 2012.

L'ajout d'un vétéran quart qui a longtemps été considéré comme l'un des meilleurs passeurs de la ligue devrait améliorer drastiquement les performances des Argonauts, qui souhaitent participer au 100e match de la Coupe Grey présenté le 25 novembre au Rogers Centre de Toronto. Ray fut troisième dans la ligue l'an dernier avec des gains de 4594 verges par la voie aérienne.

Ray, qui est âgé de 32 ans, sera mis à l'épreuve dès le départ puisque les Argonauts affronteront en lever de rideau de la saison 2012 les Eskimos, samedi soir.

«Vous allez les considérer comme une autre équipe, une équipe qui ne vous préoccupera pas à savoir si elle se présentera et tentera d'obtenir la victoire, a commenté Ray à propos des Eskimos. C'est ça qui est difficile dans cette ligue, particulièrement depuis que de nombreux joueurs ont déménagé.

«Vous devenez si confortable à jouer pour une équipe, et un an plus tard vous faites partie d'une autre équipe. Vous devez être en mesure d'effacer ça de votre mémoire et de vivre le moment présent.»

Ray a connu ses moments les plus mémorables lors des matchs de la Coupe Grey contre Calvillo et les Alouettes. Ils seront désormais dans la même section.

Calvillo considère d'ailleurs que l'Est sera très relevé cette saison avec l'arrivée de Ray et Burris.

«Tu dois respecter ces gars-là, parce qu'ils ont fait leurs preuves, et quand vous comptez sur un vétéran quart dans votre équipe, vous avez une chance de gagner, a dit Calvillo. Hamilton nous a battus quelques fois l'an dernier, et ils étaient presque à égalité avec nous.

«Si on ajoute Henry et le nouveau personnel d'entraîneurs, je ne vois pas comment ça ne pourrait pas être identique cette saison. Toronto, je crois, a procédé à des améliorations majeures à chaque niveau de leur organisation.»

Pour leur part, les Tiger-Cats espèrent que Burris, un vétéran de 37 ans, puisse retrouver la forme qu'il a affichée en 2010 lorsqu'il a mené les Stampeders vers une fiche de 13-5 et fut nommé joueur par excellence de la LCF.

Burris a toutefois connu sa part d'ennuis la saison passée, culminant avec la décision de l'entraîneur-chef des Stampeders John Hufnagel de le laisser de côté pour les trois derniers matchs de la saison — au profit de Tate. Burris a complété la campagne avec 3687 verges de gains, en baisse par rapport à son total de tout près de 5000 verges un an auparavant.

PLUS:pc