NOUVELLES

Les glissements de terrain et les inondations font 91 morts au Bangladesh

27/06/2012 02:50 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

DACCA, Bangladesh - Les glissements de terrain et les inondations causés par les fortes pluies de la mousson ont tué au moins 91 personnes et fait de nombreux disparus dans le sud du Bangladesh, ont annoncé les autorités mercredi.

Selon les responsables, les glissements de terrain ont surtout touché des villages éloignés difficilement accessibles par la route, ce qui complique le travail des secouristes.

Au moins 37 personnes ont péri à Cox's Bazar, 33 autres à Bandarban et au moins 21 autres à Chittagong, selon le ministère de Gestion des désastres. Des soldats participent aux efforts de secours, a précisé le ministère.

Trois jours de pluies torrentielles dans cette région de collines et de forêts ont déplacé de grandes quantités de terre, ensevelissant des huttes précaires dans lesquelles des familles dormaient dans la nuit de mardi à mercredi. Plusieurs maisons détruites avaient été construites sur les flancs des collines, en dépit des avertissements des autorités.

Plusieurs des victimes sont des femmes et des enfants, ont indiqué les responsables.

Les catastrophes causées par les pluies de la mousson sont fréquentes au Bangladesh, un pays de 160 millions d'habitants.

Des volontaires munis de porte-voix ont averti les citoyens des dangers posés par les glissements de terrain lors des pluies, a déclaré Jaynul Bari, un responsable gouvernemental à Cox's Bazar.

Les pluies ont inondé des dizaines de villages et perturbent les communications dans la région. Les inondations ont emporté plusieurs routes ainsi qu'un point ferroviaire, coupant les voies de circulation entre la capitale, Dacca, et les trois districts touchés par les intempéries.

Un aéroport de Chittagong a été fermé après l'inondation de l'une de ses pistes, mais a rouvert mercredi quand les pluies ont cessé, ont déclaré les autorités.

Le gouvernement a indiqué que des travailleurs humanitaires distribuaient du riz et de l'eau à des centaines de personnes déplacées.

PLUS:pc