NOUVELLES

La Bourse finit en hausse entre bons indicateurs et confiance pour l'Europe

27/06/2012 04:43 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, portée par deux indicateurs américains encourageants, les investisseurs se préparant par ailleurs pour le sommet européen de jeudi et vendredi: le Dow Jones a pris 0,75% et le Nasdaq 0,74%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 92,34 points à 12.627,01 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 21,26 points à 2.875,32 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a progressé de 0,90% (+11,86 points) à 1.331,85 points.

La Bourse new-yorkaise a salué "des bonnes nouvelles dans l'immobilier", a commenté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital, à propos des chiffres des promesses de vente de logements aux Etats-Unis.

Celles-ci ont rebondi de 5,9% en mai, contre 0,5% attendu. Cet indice est revenu à ce qu'il était en mars, mois où il avait atteint son niveau le plus élevé depuis avril 2010.

Cette statistique s'incrit à la suite "de quelques autres indicateurs positifs dans l'immobilier", s'est félicité l'analyste.

Autre chiffre apprécié par les investisseurs américains: les commandes de biens durables ont rebondi aux Etats-Unis en mai après avoir baissé pendant deux mois, selon des chiffres du ministère du Commerce.

Elles ont progressé de 1,1% par rapport au mois précédent, en données corrigées des variations saisonnières. Les analystes les donnaient en hausse de 0,5%.

Ces chiffres permettent de "gagner du terrain" et illustrent "une croissance modérée du PIB", a noté Dick Green, du site Briefing.com.

Surtout Wall Street attendait le sommet européen qui s'ouvre jeudi à Bruxelles à partir de 14H00 GMT et est censé durer jusqu'à vendredi après-midi.

Avant même le début de la réunion des dirigeants de l'Union européenne, la chancelière allemande, Angela Merkel, a une nouvelle fois rejeté catégoriquement mardi soir l'idée d'euro-obligations assurant qu'il n'y en aurait pas "aussi longtemps (qu'elle) vivrait".

Il y a "un peu d'enthousiasme" avant la réunion car "le fait que l'Allemagne reste très rigide sur les +eurobonds+ prépare le marché à ne pas être déçu: quoi qu'il sorte (de ce sommet), il n'y aura pas trop de déception", a dit M. Cardillo.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,621% contre 1,628% mardi, et celui à 30 ans à 2,693% contre 2,698%.

sab/sl/sam

PLUS:afp