NOUVELLES

JO-2012: le chef du comité olympique syrien pas informé d'un refus de visa

27/06/2012 10:10 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Le président du Comité olympique syrien, Mouaffak Joumaa, un proche du président Bachar al-Assad, a affirmé mercredi à l'AFP qu'il envisageait d'assister aux Jeux de Londres et n'était pas au courant d'une décision des autorités britanniques de lui refuser un visa.

La BBC a rapporté vendredi que le Royaume-Uni avait refusé d'accorder un visa à M. Joumaa, en raison de ses liens avec le régime de Damas qui se livre depuis plus de 15 mois à une répression sanglante du mouvement de contestation.

La décision des autorités britanniques doit être ratifiée par le Comité international olympique (CIO), selon la BBC.

Mais dans des déclarations à l'AFP, M Joumaa a affirmé que le Comité olympique syrien "n'a pas été notifié d'un tel refus me concernant ou concernant des sportifs syriens appelés à participer aux Jeux olympiques".

Damas prévoit d'envoyer une délégation de 28 personnes, dont 10 athlètes, aux Jeux de Londres prévus du 27 juillet au 12 août.

Parmi les sportifs figure notamment Ahmad Hamcho (saut d'obstacle), dont le père Mohammad Hamcho, accusé d'être l'un des financiers du régime Assad, fait l'objet de sanctions américaines et de l'Union européenne.

Une pétition, adressée au CIO et à sa commission d'éthique et réclamant l'exclusion d'Ahmad Hamacho des Jeux, a été mise en ligne ces derniers jours sur le site change.org

Dans une interview publiée cette semaine par le journal britannique The Times, Ahmad Hamcho a apporté son soutien au régime d'Assad, imputant les violences dans le pays à des "terroristes".

fw-rm/ezz/cco

PLUS:afp