NOUVELLES

Iles du Golfe disputées: Obama soutient les Emirats face à l'Iran

27/06/2012 04:35 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a apporté son soutien mercredi aux Emirats arabes unis dans leur différend territorial avec l'Iran au sujet de trois îles du Golfe, après avoir rencontré le prince héritier Mohammed ben Zayed Al-Nahyane à la Maison Blanche.

Après un déjeuner ensemble, les deux dirigeants ont appelé dans une déclaration conjointe à la "résolution pacifique" du conflit sur le statut de l'île Abou Moussa et des îlots de la petite et grande Tomb, dont Téhéran a pris le contrôle en 1971, après le départ des forces britanniques du Golfe.

Les Etats-Unis "soutiennent vigoureusement l'initiative des Emirats visant à résoudre la question grâce à des négociations directes, à la Cour internationale de justice ou dans un autre cadre international approprié", souligne le communiqué.

Mais Téhéran rejette les revendications des Emirats sur ces îles, affirmant qu'elles lui ont toujours appartenu.

En mai, le chef des Gardiens de la révolution (Pasdaran), la garde prétorienne du régime iranien, avait effectué une visite dans les îles, perçue comme une provocation par Abou Dhabi.

Washington avait déjà exprimé en avril son soutien à l'appel des Emirats arabes unis en faveur d'une résolution du conflit par la négociation ou par un recours à la Cour internationale de justice par la voix du département d'Etat.

Les deux dirigeants ont également évoqué la question du nucléaire iranien, appelant le régime de Mahmoud Ahmadinejad à respecter ses obligations internationales.

Sur la question du pétrole, M. Obama a "félicité l'annonce du prince héritier quant à l'ouverture d'un nouvel oléoduc pouvant distribuer 1,5 millions de (barils par jour)", qui permettrait les livraisons en évitant le détroit d'Ormuz, point critique en cas de confrontation militaire américaine avec l'Iran.

col/lor/sam

PLUS:afp