NOUVELLES

Grand Prix des Pays-Bas - Lorenzo pour un quadruplé

27/06/2012 12:07 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

L'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) va tenter d'accrocher une quatrième victoire consécutive à son palmarès à l'occasion du Grand Prix des Pays-Bas, samedi sur le rapide circuit d'Assen (nord du pays).

Après ses succès en France, en Catalogne et en Grande-Bretagne, le Majorquin totalise 140 points, sur 150 possibles, ce qui le place évidemment en tête du classement général provisoire avec 25 points d'avance sur l'Australien Casey Stoner vainqueur ici en 2008 sur Ducati.

Depuis cette date, les Yamaha ont repris le pouvoir à Assen, grâce à Valentino Rossi (2009), Jorge Lorenzo (2010) et Ben Spies, victorieux l'an passé de son premier et jusqu'à présent seul Grand Prix dans la catégorie reine.

"Le circuit où on a obtenu son premier succès demeure à jamais unique", a expliqué le Texan qui a réalisé un début de saison plus que moyen pour figurer à la 11e position - son chiffre de prédilection - du championnat. "Je pense que nous pourrons nous battre pour le podium ce week-end", a-t-il estimé.

Le Grand Prix des Pays-Bas, marque la première étape d'une série de trois rendez-vous consécutifs - avec l'Allemagne et l'Italie - en trois semaines avant de basculer dans la deuxième partie de saison.

"Assen et Brno sont les circuits où j'ai connu le plus de succès", a rappelé Lorenzo. Ce circuit convient bien à mon pilotage et notre ambition demeure de monter sur le podium à chaque course et si possible sur la plus haute marche", a souligné le pilote Yamaha qui roule sur les traces qui lui avaient permis de décrocher son premier titre en MotoGP en 2010.

Quant à Casey Stoner, le champion du monde en titre, il n'a pas quitté le podium néerlandais depuis cinq ans. Victime d'une mauvaise chute lors des essais libres du vendredi l'an passé, l'Australien avait terminé deuxième en course. "Cette blessure au cou m'avait accompagné toute la saison dernière et j'en souffre encore", a-t-il révélé.

Assen possède l'une des lignes droites les plus courtes de tous les circuits utilisés en championnat du monde et paradoxalement offre la deuxième plus rapide vitesse moyenne au tour de la saison. "On passe beaucoup de temps sur les flancs des pneus et justement c'est le point faible de notre moto et nous devons y remédier pendant les essais", a précisé Stoner, futur retraité qui effectue sa dernière année comme pilote officiel Honda.

L'Espagnol Alvaro Baustista (Honda) qui a obtenu la première position de pointe de sa carrière en MotoGP à Silverstone "cherchera à confirmer à Assen en roulant avec les tout meilleurs".

Chez Ducati, Rossi vainqueur sept fois et Nicky Hayden, une fois, voudront démontrer que la moto italienne se comporte de mieux en mieux, y compris par temps sec tandis que les pilotes de CRT - machines dont le moteur est issu de la série - devraient profiter de la succession de virages lents et rapides de cette boucle de 4,5 km pour se rapprocher des prototypes.

En Moto2, l'Espagnol Marc Marquez (Suter), en tête du championnat tentera de confirmer son succès de l'an passé et d'accroître son avance - actuellement de six points - sur ses deux poursuivants, son compatriote Pol Espargaro et le Suisse Thomas Luthi.

Enfin, en Moto3, un autre Espagnol, Maverick Vinales (FTR Honda), vainqueur l'an dernier en 125 cc, cherchera à faire aussi bien dans la nouvelle catégorie des Moto3 pour prendre ses distances avec son virtuel dauphin, l'Allemand Sandro Cortese (KTM) qui le suit à deux points.

syd/gd

PLUS:afp