NOUVELLES

Des étudiants et employés peut-être infectés au VIH à l'Île-du-Prince-Édouard

27/06/2012 01:01 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

HALIFAX - Environ 300 étudiants et membres du personnel de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard pourraient avoir été exposés au VIH et aux virus de l'hépatite B et C quand ils ont utilisé un appareil en classe pour subir des tests de glycémie.

Le doyen de la faculté des sciences de l'université, Christian Lacroix, explique que les étudiants ont utilisé l'appareil dans deux cours de physiologie humaine donnés entre 2010 et 2012.

Il affirme que le personnel a seulement appris récemment que les appareils pouvaient servir plusieurs fois, mais qu'ils ne devaient être utilisés que par une seule personne. Par prévention, toutefois, les glucomètres — constitués d'un ressort et d'une aiguille jetable — avaient été nettoyés avant d'être utilisés.

M. Lacroix précise que les risques de transmission de virus sont minimes, mais que l'université a tout de même décidé de communiquer avec 295 étudiants et huit assistants-professeurs afin de leur suggérer de subir des tests de dépistage.

Il ajoute que quelque 180 étudiants ont été avisés pour l'instant.

L'université procède également à la révision de ses protocoles de laboratoire.

PLUS:pc