NOUVELLES

Allègement de la dette extérieure ivoirienne: "étape importante", selon Ouattara

27/06/2012 08:34 EDT | Actualisé 27/08/2012 05:12 EDT

Le président ivoirien Alassane Ouattara a salué mercredi une "étape importante" au lendemain d'un allègement annoncé de plus de quatre milliards de dollars de la dette extérieure, et réaffirmé son objectif de faire de la Côte d'Ivoire un "pays émergent" à l'horizon 2020.

"C'est une étape importante, avec la perspective d'être un pays émergent dans les années 2020", a-t-il déclaré lors d'un Conseil des ministres dans la capitale politique Yamoussoukro, selon ses propos rapportés à l'AFP par ses services.

"L'allègement de la dette nous donnera la possibilité de faire des investissements accrus dans les secteurs sociaux et de donner un meilleur environnement de vie à nos concitoyens", a-t-il ajouté, en félicitant son gouvernement.

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont annoncé mardi avoir approuvé un allégement de la dette de la Côte d'Ivoire de plus de 4 milliards de dollars: 3,1 milliards au titre de l'initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et 1,3 milliard au titre d'un mécanisme complémentaire, l'IADM.

L'allègement dont bénéficie la Côte d'Ivoire au titre de l'initiative PPTE "représente une réduction de 24% de la dette extérieure du pays", ont précisé les deux institutions.

Cet allègement "constitue une véritable bouffée d'oxygène pour notre économie et ouvre grandement la voie" à la reconstruction et au développement, a jugé le Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio.

Cette "victoire" traduit "la crédibilité et la confiance retrouvées par la communauté internationale en la Côte d'Ivoire", a-t-il ajouté.

Recherchée depuis des années, cette réduction de dette était très attendue par le pouvoir, plus d'un an après la fin d'une crise politico-militaire (décembre 2010-avril 2011) aux quelque 3.000 morts, épilogue d'une décennie de tourmente qui a dégradé la première économie d'Afrique de l'Ouest francophone.

tmo/aub

PLUS:afp