NOUVELLES

USA: les inégalités ne cessent de se creuser, avertit l'OCDE

26/06/2012 01:14 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

Les inégalités ne cessent de se creuser aux Etats-Unis, un des quatre pays développés où elles sont les plus importantes, avertit l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans un rapport publié mardi.

"Les inégalités de revenus aux Etats-Unis n'ont cessé de progresser sur les quatre dernières décennies", écrit l'Organisation dans son étude annuelle sur l'économie américaine.

Elle précise que les Etats-Unis occupent aujourd'hui la quatrième place de son classement interne des pays où les inégalités sont les plus grandes, derrière le Chili, le Mexique et la Turquie.

Cet état de fait "va de pair avec un certain nombre de conséquences négatives parmi lesquelles une faible mobilité sociale", écrit l'OCDE.

Les inégalités ont pu être identifiées "comme l'une des causes de la crise financière dans la mesure où elles pourraient avoir poussé les ménages à compenser la faiblesse de leurs revenus en souscrivant des emprunts à risque", note le rapport.

L'Organisation souligne que "l'appauvrissement d'une partie de la population pourrait aussi être à l'origine de mesures protectionnistes et anti-marché" et que "la concentration excessive de la richesse au sein d'un petit groupe pourrait conduire celui-ci à exercer une influence politique disproportionnée".

L'OCDE avance aussi quelques recommandations pour permettre au pays de "réduire les inégalités et combattre la pauvreté".

La première d'entre elles est une "réforme complète du système éducatif" afin de fournir à un nombre plus élevé d'étudiants "les compétences précieuses susceptibles de les aider à augmenter leurs revenus et leur mobilité sociale".

L'OCDE juge également "nécessaire" de "limiter les cadeaux fiscaux dont bénéficient de façon disproportionnée les plus hauts revenus".

Le gouvernement du président Barack Obama tente en vain d'arracher au Congrès, où l'opposition républicaine dispose d'un pouvoir de blocage, un accord qui irait en ce sens en annulant les allègements fiscaux consentis aux Américains les plus riches par son prédécesseur George Bush fils.

mj/sl/mdm

PLUS:afp