NOUVELLES

Rooney pourrait servir de bouc émissaire pour l'élimination de l'Angleterre

26/06/2012 12:27 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

CRACOVIE, Pologne - Si l'Angleterre a besoin d'un bouc émissaire pour la plus récente élimination de son équipe nationale de football, il semble que sa meilleure option soit Wayne Rooney.

C'est vrai que l'attaquant de Manchester United a marqué l'unique but d'une victoire de 1-0 contre l'Ukraine. Oui, ce but a assuré le premier rang du groupe D à son club, lui permettant ainsi d'éviter l'Espagne en quarts de l'Euro 2012. Et oui, Rooney a marqué sur son penalty, donnant momentanément une avance de 2-1 à l'Angleterre dans son match contre l'Italie, toujours 0-0 après 120 minutes de jeu.

Malgré tout cela, plusieurs n'ont pas été impressionnés par son effort général et ses vacances à Las Vegas avant le tournoi.

«Où était Roo?» titrait le Daily Star, mardi.

Ces attaques contre Rooney — certaines valides, d'autres un peu tirées par les cheveux — prennent naissance dans les gestes qu'il a posés l'an dernier. C'est alors que la plus grosse vedette de l'équipe d'Angleterre a donné un coup de pied à un adversaire dans un match de qualification de l'Euro 2012, coup qui lui a valu une suspension de deux matchs: le nul contre la France et la victoire contre la Suède.

En raison de la pause entre la fin de la saison de la Premier League, le 13 mai, et son match contre l'Ukraine, le 19 juin, Rooney ne devait pas être en forme optimale.

Le sélectionneur de l'Angleterre, Roy Hodgson, ne croit pas cela une seconde.

«Dans le premier match, il n'a pas démontré quoi que ce soit qui laissait croire à une mauvaise condition physique et il a joué les 120 minutes contre l'Italie, a déclaré Hodgson, s'adressant directement aux médias britanniques. Je pense que ce que vous devriez plutôt dire est que vous êtes déçus de sa performance et qu'il aurait pu mieux jouer.»

Rooney a marqué 35 buts pour Manchester United la saison dernière. Seulement âgé de 26 ans, il a aussi mis fin à une guigne de huit ans en tournois majeurs en marquant contre l'Ukraine.

Ce n'est pas suffisant pour remporter un titre majeur, ce que l'Angleterre n'a pas fait depuis sa victoire à la Coupe du monde de 1966, alors que Rooney était encore à 19 ans de voir le jour. Et ce ne fut certainement pas suffisant pour satisfaire un pays qui s'attend à remporter chaque tournoi auquel il participe malgré cette fiche.

«Dans chaque grande équipe internationale, vous comptez un, deux, voire trois joueurs que tout le monde reconnaît comme étant des talents exceptionnels, a dit Hodgson. Quand vous vous retrouvez dans un gros tournoi, vous espérez que ces joueurs jouent à la hauteur et qu'elle vous procurent un titre, à la Maradona qui gagne un Mondial pour l'Argentine.»

Au lieu d'acclamations, Rooney semble maintenant destiné à gagner la réputation de la vedette qui échoue à utiliser tout son talent pour procurer la victoire à l'Angleterre quand ça compte vraiment.

Les critiques à l'endroit des ses vacances à Vegas, où il a été photogrpahié tenant vraisemblablement une bouteille de bière dans un casino, et les blagues à propos des ses cheveux transplantés lui rendront la vie plus difficile quand la Coupe du monde se mettra en branle dans deux ans.

«Bien sûr que je trouve que nous avons beaucoup d'attentes à son endroit, a ajouté Hodgson. Quand il a raté les deux premiers matchs, nous croyions tous que ce que nous avions à faire, c'était de nous rendre au troisième pour que Rooney nous gagne le tournoi. Peut-être était-ce trop lui demander.

«Il a fourni un très grand effort, mais il n'a pas joué au sommet de son art. Je pense qu'il l'admettra. Ça peut dépendre d'une foule de facteurs.»

PLUS:pc