NOUVELLES

Quatre Saoudiens décapités pour meurtre, un Syrien pour trafic de drogue

26/06/2012 07:45 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

Quatre Saoudiens condamnés à mort pour meurtre et un Syrien pour trafic de drogue ont été décapités au sabre mardi en Arabie saoudite, a annoncé le ministère saoudien de l'Intérieur.

Khaled Ben Saïd Al-Asmari avait été reconnu coupable du meurtre d'un compatriote qu'il avait poignardé à mort à la suite d'une dispute, a précisé le ministère dans un communiqué cité par l'agence officielle SPA.

Il a été exécuté à Abha, dans la région d'Assir (sud), selon la même source.

Trois autres Saoudiens, Hussein Chweikhat, Abdel Aziz Ben Hassen al-Maatouq et Hussein Ben Ibrahim al-Maatouq, avaient été condamnés à la peine capitale pour vol avec effraction et meurtre, a indiqué le ministère dans un deuxième communiqué.

Ils avaient attaqué l'échoppe d'un Indien qu'ils avaient poignardé dans le dos avant de lui tirer dessus avec une arme automatique, a ajouté le ministère, indiquant que les suppliciés avaient commis d'autres vols à main armée.

Ils ont été décapités à Qatif, dans la province orientale.

Par ailleurs, le ministère a annoncé la décapitation de William Hattoum, un ressortissant syrien, pour avoir introduit des pilules de drogue dans le royaume. Il a été exécuté dans la région de Jawf (nord).

Il s'agit du troisième syrien exécuté depuis janvier dans le royaume pour trafic de drogue.

Ces décapitations portent à 45 le nombre de personnes exécutées depuis le début de l'année en Arabie saoudite.

En 2011, au moins 76 condamnés à mort avaient été exécutés dans le royaume, selon un décompte de l'AFP, tandis qu'Amnesty International estime que le pays a procédé à au moins 79 exécutions pendant cette période.

Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, qui applique de manière stricte la charia (loi islamique).

aa/tm/vl

PLUS:afp