NOUVELLES

L'Iran prévoit un "impact négatif" des sanctions UE sur les négociations nucléaires

26/06/2012 05:55 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

Les sanctions de l'Union européenne qui vont entrer en vigueur à partir du 1er juillet vont avoir un "impact négatif" sur les négociations nucléaires entre l'Iran et le groupe 5+1, a déclaré mardi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

"Les actions qui vont à l'encontre des accords entre l'Iran et le groupe 5+1 auront un impact négatif pour aboutir à une solution acceptable" à la crise du nucléaire iranien, a déclaré Ramin Mehmanparast, lors de son point de presse hebdomadaire.

L'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) ont repris en avril leurs négociations sur les activités nucléaires de l'Iran pour tenter de trouver une issue diplomatique après quinze mois d'interruption, mais ils ont fait des progrès limités.

Après trois séries de négociations à Istanbul, Bagdad et Moscou, les deux parties se sont mises d'accord pour continuer les discussions au niveau des experts le 3 juillet prochain à Istanbul.

"Nous avons l'habitude des sanctions et il n'y a rien de nouveau. J'espère que l'Union européenne prendra en compte cela et agira avec plus de raison", a déclaré pour sa part le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi, qui effectue une visite à Chypre, selon l'agence Isna.

Interrogé à propos des négociations nucléaires, il a déclaré : "Les négociations vont dans le bon sens et l'issue sera positive".

L'embargo européen contre le pétrole iranien va entrer en vigueur le 1er juillet.

Selon l'Agence international de l'energie (AIE), les sanctions européennes et américaines ont eu d'ores et déjà entraîné une chute de 40% des exportations pétrolières de l'Iran, descendues à 1,5 millions de barils par jour. Mais le ministre iranien du Pétrole Rostam Ghassemi a démenti une baisse des exportations iraniennes.

"Les mesures prises contre les intérêts nationaux de l'Iran (par l'UE) donneront une image négative d'hostilité contre notre nation", a ajouté M. Mehmanparast.

"Les dirigeants européens feraient mieux de penser à leurs problèmes internes", a-t-il affirmé, ajoutant que les sanctions vont seulement "endommager" les relations entre l'Iran et l'Union européenne.

"Les sanctions (contre l'Iran) vont renforcer les problèmes économiques et sociaux des pays européens", a-t-il encore affirmé.

mod-sgh/cnp/

PLUS:afp