NOUVELLES

Les prix des maisons grimpent dans la majorité des grandes villes américaines

26/06/2012 03:40 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les prix des maisons ont grimpé dans presque toutes les grandes villes américaines en avril, par rapport au mois de mars, une nouvelle preuve que le marché de l'habitation connaît une lente croissance même si le marché de l'emploi ralentit.

L'indice Standard & Poor's/Case-Shiller des prix des maisons publié mardi a fait état d'une hausse dans 19 des 20 villes étudiées. C'est le deuxième mois de suite que les prix progressent dans une majorité des villes américaines.

En outre, une mesure des prix pour le marché national a avancé de 1,3 pour cent de mars à avril, ce qui représente le premier gain à ce chapitre en sept mois.

Les plus importantes hausses de prix d'avril ont été observées à San Francisco, Washington et Phoenix. Les prix ont chuté de 3,6 pour cent à Detroit.

Les variations de prix mensuelles ne sont pas ajustées en fonction des facteurs saisonniers. Malgré tout, les prix dans la moitié des villes affichent une hausse par rapport au même mois il y a un an.

La hausse des prix s'inscrit dans un lent début de reprise pour le marché de l'habitation. Les ventes de nouvelles maisons et de maisons précédemment occupées sont en hausse par rapport à l'année dernière, partiellement parce que les taux hypothécaires ont plongé à leurs plus faibles niveaux jamais observés. Pour leur part, les constructeurs sont plus confiants et le nombre de mises en chantier grimpe.

L'indice mensuel S&P/Case-Shiller couvre environ la moitié des maisons aux États-Unis.

Même avec ses gains, l'indice affiche une baisse de 34 pour cent par rapport à son sommet de 2006, au zénith du boom immobilier. D'après l'indice, les prix des maisons se situent actuellement à leur niveau du début 2003.

PLUS:pc