NOUVELLES

Les négociations entre la LNH et l'AJLNH s'amorceront vendredi selon des sources

26/06/2012 09:28 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

CHICAGO - La Ligue nationale de hockey et l'Association des joueurs amorceront les négociations concernant la nouvelle convention collective dès vendredi, selon plusieurs sources.

Les partisans attendent depuis plusieurs mois que les pourparlers s'amorcent. La convention collective des joueurs de la LNH expire le 15 septembre.

Même si les dernières négociations se sont terminées par un lock-out, il y a un certain optimisme dans le camp de l'Association des joueurs alors que les dirigeants se sont rencontrés à Chicago cette semaine.

«Nous avons quelques mois devant nous pour conclure une entente, et c'est ce que nous voulons», a déclaré l'attaquant des Islanders de New York, John Tavares.

L'Association a réuni 53 joueurs durant trois jours pour les informer sur la teneur des négociations à venir. Ils ont été séparés en trois groupes avant de discuter des sujets susceptibles d'être abordés par la LNH dans les prochaines semaines. Ils ont notamment parlé des changements qu'ils veulent apporter à la convention actuelle et de la sécurité des joueurs.

Plus de la moitié des joueurs présents ont vécu le dernier lock-out, et ils ont parlé de cette expérience avec les plus jeunes.

Malgré tout, la grande majorité des membres de l'Association semble croire qu'il doit y avoir une entente équitable puisque l'assiette globale de la LNH est de 3,3 milliards $ US, comparativement à 2,1 millliards $ US lors de la signature de la convention actuelle.

«La ligue va très bien, a expliqué l'attaquant des Blues de St. Louis, David Backes. Les revenus ont augmenté d'années en années et ils semblent être sur une pente ascendante. Arrêter les activités serait une erreur. Nous voulons une entente équitable.»

On ne sait pas encore précisément quels seront les points les plus litigeux. On s'attend à ce que la LNH tente de réduire la part des revenus de la ligue versée aux joueurs à chaque année, une part présentement fixée à 57 pour cent.

Les joueurs voudront modifier le partage des revenus pour que les clubs plus riches soient dans l'obligation d'aider ceux qui le sont moins.

Plusieurs autres sujets seront aussi à l'ordre du jour.

Les deux partis semblent vouloir amorcer les négociations sans trop commenter le dossier dans les médias. Personne n'a d'ailleurs voulu confirmer publiquement que les négociations s'amorceront vendredi.

«Lorsqu'on analyse les dernières négociations, on se rend compte que nous avons fait plusieurs concessions, a indiqué le vétéran des Blackhawks de Chicago, Jamal Mayers. La ligue augmente ses revenus depuis sept ans. Nous devrons en venir à une entente.»

PLUS:pc