NOUVELLES

Les médias en Irak ont 45 jours pour régulariser leur situation (ministère)

26/06/2012 01:09 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

Le ministère irakien de l'Intérieur a donné 45 jours à des dizaines de médias locaux et internationaux opérant dans le pays pour se mettre en règle ou faire face à la justice.

Le ministère "appelle les responsables des institutions qui n'ont toujours pas réglé leurs problèmes de licence à revenir vers la Commission des médias et de la communication (CMC) pour régulariser leur situation dans un délai de 45 jours à partir de la date de publication de ce communiqué", le 25 juin.

Le ministère s'est dit "attaché à ce que ces médias continuent de travailler légalement et en toute liberté", mais a ajouté qu'à l'issue du délai, "des mesures prévues par la loi" seraient appliquées, "en fonction des recommandations de la CMC", l'autorité indépendante chargée de réglementer l'activité des médias.

Le ministère n'a pas précisé quelles étaient ces "mesures".

Lundi, un membre du Conseil d'administration de la CMC, Salem Machkour, avait indiqué que la commission avait décidé d'imposer des restrictions à 39 médias, dont la BBC et Voice of America, en évoquant des problèmes de licence.

En février, la CMC avait déjà appelé selon lui les médias à obtenir leur licence dans les deux mois afin de régulariser leur situation, mais "seul un petit nombre en a fait la demande, 39 médias préférant ne pas le faire".

Selon lui, Voice of America n'a jamais obtenu de licence et la BBC ne l'a obtenue que pour son service arabophone, pas pour son service en anglais.

Dans son classement des pays en fonction de leur respect de la liberté de la presse pour l'année 2010-2011, Reporters sans Frontières avait mis l'Irak au 152e rang sur 179 pays, soit une perte de 22 places par rapport à l'année précédente.

mah/wd/tp/fc

PLUS:afp