NOUVELLES

Les conseillers financiers favorisent les investissements aux États-Unis

26/06/2012 09:06 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

TORONTO - Les conseillers financiers au Canada ont une perception plus optimiste de la tenue, au cours des douze prochains mois, des marchés américains que de celle de tout autre grand marché boursier mondial, y compris le Canada, selon l'étude «Baromètre - Point de vue des conseillers de la Sun Life» publié mardi par Placements mondiaux Sun Life.

Le sondage mené par Ipsos Reid mesure le point de vue des conseillers financiers au Canada en ce qui touche les marchés financiers et des facteurs économiques clés.

Les conseillers se disent optimistes à 78 pour cent en ce qui a trait aux marchés américains (notamment l'indice Dow Jones et l'indice S&P 500) comparativement à 60 pour cent qui se déclarent optimistes concernant l'indice canadien S&P/TSX composé.

Les conseillers relèvent à l'échelle mondiale divers facteurs économiques qui menaceront l'économie canadienne dans l'année qui vient. Plus de la moitié d'entre eux considèrent un recul prononcé de l'économie chinoise comme l'une des trois menaces les plus sérieuses.

De plus, 57 pour cent des conseillers déclarent qu'un ralentissement important de l'économie chinoise pourrait poser une menace pour le Canada au cours des douze prochains mois; 43 pour cent des conseillers disent de même pour ce qui est de l'éclatement de la zone euro; et 39 pour cent des conseillers jugent que la crise liée aux dettes souveraines compte parmi les trois principaux risques pour le Canada.

La faible consommation des ménages (36 pour cent), le prix du pétrole (35 pour cent) et l'inflation (22 pour cent) menacent également notre économie, selon l'enquête.

Le sondage Ipsos Reid a été mené en ligne entre le 23 avril et le 4 mai 2012 pour le compte de la Financière Sun Life, auprès de 475 conseillers financiers canadiens. La marge d'erreur est estimée à 3,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

PLUS:pc