NOUVELLES

Le Canada incite l'Égypte à respecter le traité de paix avec Israël

26/06/2012 07:13 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement Harper exhorte le nouveau président islamiste élu en Égypte à respecter le traité de paix convenu entre son pays et Israël.

Mohamed Morsi, ancien membre des Frères musulmans, une confrérie auparavant interdite, est devenu le premier président islamiste de l'Égypte, dimanche, alimentant les conjectures sur d'éventuels changements dans le traité de paix avec Israël datant de 1979.

Sa victoire serrée contre Ahmed Shafiq, l'ancien premier ministre du président Hosni Moubarak évincé par le vaste mouvement populaire, a laissé l'Égypte grandement divisée.

Un porte-parole du ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a affirmé que ces élections présidentielles marquent une étape importante dans la transition vers un gouvernement démocratique en Égypte.

Dans une réponse par courriel à La Presse Canadienne, Rick Roth a fait valoir que le Canada s'attend à ce que l'Égypte se comporte en respect de ses engagements internationaux, «en particulier son traité avec Israël».

Dans son discours de victoire, M. Morsi a dit vouloir préserver les accords internationaux de l'Égypte, dans une référence apparente au traité avec Israël.

John Baird a déjà dit par le passé être prêt à attendre de voir comment se déploie l'après-Printemps arabe avant de porter des jugements sur les nouvelles autorités parfois issues de mouvements islamistes.

M. Baird avait félicité M. Morsi dimanche, lui souhaitant un bon mandat tout en l'incitant à davantage de réformes démocratiques.

PLUS:pc