NOUVELLES

La tempête tropicale Debby se calme légèrement après avoir trempé la Floride

26/06/2012 06:32 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

ST. GEORGE ISLAND, États-Unis - La tempête tropicale Debby a été déclassée en dépression tropicale par le National Hurricane Center des États-Unis, tôt mardi, alors qu'elle se déplaçait au-dessus de la Floride avec des vents soutenus d'environ 56 km/h. Le système dépressionnaire qui s'est attardé pendant quelques jours dans le golfe du Mexique avant de toucher terre, mardi après-midi, faisait encore sentir sa présence.

Les vacanciers portaient des ponchos, au lieu de maillots de bain au plus fort de la saison estivale en raison de la tempête, qui a déversé de fortes pluies sur l'État américain pendant quatre jours. À certains endroits, les précipitations ont totalisé 66 centimètres.

Les autorités ont averti que même si la tempête s'affaiblit, la menace d'inondations est toujours présente.

Le déluge a gâché les vacances de nombreux visiteurs présents dans la région, mais aussi les espoirs de réservations lucratives pour un secteur hôtelier se préparant en vue de la fin de semaine du 4 juillet.

Mardi soir, Debby se trouvait à près de 40 kilomètres au nord de Cedar Key, une île située dans l'ouest de l'État et approximativement à mi-hauteur de la péninsule floridienne, et se déplaçait vers l'est et le nord-est à environ 10 km/h. Selon des météorologues, Debby devrait croiser le nord-est de la péninsule d'ici les prochaines 24 heures et se diriger dans l'Atlantique mercredi après-midi.

Une femme a été tuée par une tornade créée par la tempête, et un homme est disparu dans de fortes vagues en Alabama, pendant la fin de semaine. La tempête a plongé 250 000 résidences et commerces dans le noir depuis ses débuts, mais le courant a été restauré pour environ 35 000 abonnés. Debby a principalement provoqué des inondations dispersées, mais la situation pourrait empirer, préviennent les météorologues.

«Même si les vents se calment, la menace de la pluie persiste, a déclaré James Franklin, au centre de surveillance des ouragans. Nous nous attendons à environ une dizaine de centimètres de plus supplémentaires, particulièrement dans le nord de la Floride.»

Le président Barack Obama a appelé le gouverneur de la Floride Rick Scott pour l'assurer que l'État n'aurait pas de «demandes sans réponse» pour gérer les inondations, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche Jay Carney.

À New Port Richey, une banlieue à environ 50 kilomètres au nord de Tampa, la majorité des quelque 170 maisons surélevées du domaine pour retraités Suncoast Gateway avait de l'eau sous elles. Plusieurs dizaines de propriétaires avaient toutefois décidé de rester, malgré l'absence d'électricité et d'eau courante. Quelques personnes qui étaient parties sont revenues en kayak chercher leurs biens.

Des parties de l'autoroute 10, la principale voie de transit est-ouest à travers le nord de la Floride, étaient fermées en raison d'inondations.

PLUS:pc