MONTRÉAL - Une cérémonie commémorative privée en hommage à Jun Lin a eu lieu lundi, à Montréal, un mois après que l'étudiant de l'Université Concordia ait été affreusement tué et démembré.

L'auteur présumé du meurtre et du démembrement, Luka Rocco Magnotta, a été arrêté en Allemagne et a comparu deux fois au tribunal, la semaine dernière, au Palais de justice de Montréal. <

Dans son éloge dont des passages ont été publiés par l'Université Concordia, la mère de Jun Lin a affirmé que les 30 derniers jours avaient été les pires pour la famille. Elle a décrit son fils comme ayant été un homme qui aimait aider autrui, discipliné, sincère, ouvert d'esprit, tolérant et doux.

Même lors de son séjour à Montréal, a-t-elle ajouté, il prenait le temps de téléphoner régulièrement aux membres de sa famille, en Chine, afin de s'assurer de leur bien-être.

La mère éplorée a aussi souhaité que l'auteur du meurtre de son fils soit jugé et obtienne la peine qu'il mérite.

Luka Rocco Magnotta, âgé de 29 ans, a plaidé non-coupable à de nombreuses accusations et ses avocats n'ont pas encore réclamé qu'il soit soumis à un examen psychiatrique. Son enquête préliminaire débutera le 11 mars prochain.

-

Loading Slideshow...
  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal


Loading Slideshow...
  • Une photo de Luka Rocco Magnotta prise par la police de Berlin après son arrestation, rendue publique par le SPVM. (SPVM/PC)

  • Le chef adjoint de la police de Vancouver, Warren Lemcke, annonce qu'une main et un pied ont été livrés à deux écoles primaires de Vancouver le 5 juin, des découvertes liées au meurtre attribué à Luka Rocco Magnotta. (PC/Darryl Dyck)

  • L'école primaire St. George, à Vancouver, où le pied a été expédié. (PC/Darryl Dyck)

  • Les médias devant l'école primaire de False Creek, à Vancouver, où la main a été expédiée. (PC/Darryl Dyck)

  • Une voiture de police transportant supposément Luka Rocco Magnotta quitte le centre de détention de la police de Berlin. (AP/Timur Emek)

  • Le cybercafé de Berlin où Luka Rocco Magnotta a été arrêté, dans le quartier de Neukoelln. (AP/Markus Schreiber)

  • Une image de la caméra de surveillance du cybercafé, lorsque Luka Rocco Magnotta est entré. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, qui a reconnu Magnotta, attend les policiers qu'il vient d'alerter. (AP)

  • Un groupe de policiers stagiaires entre dans le cybercafé pour interpeller Luka Rocco Magnotta. (AP)

  • Ils escortent Luka Rocco Magnotta à l'extérieur du cybercafé pour le placer en détention. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, Kadir Anlayisli, qui a reconnu Luka Rocco Magnotta, se tient à côté du poste où se trouvait le suspect. (AP/Markus Schreiber)

  • L'appel mondial lancé par Interpol pour retracer Luka Rocco Magnotta. (AP/Interpol)

  • Luka Rocco Magnotta capté par les caméras de surveillance de l'aéroport Trudeau, où il a pris l'avion pour Paris. (AP/Interpol)

  • Le réfrigérateur de l'appartement de Luka Rocco Magnotta, où il aurait gardé des parties du corps de sa victime. (PC/Ryan Remiorz)

  • Un policier de la GRC transporte dans un sac le colis livré aux bureaux du Parti conservateur, à Ottawa, qui contenait un pied. (PC/Sean Kilpatrick)

  • Luka Rocco Magnotta, visiblement épris de lui-même, a placé de nombreuses photos de lui sur Facebook et sur son site personnel. (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)