NOUVELLES

JO-2012 - Le Kenya prévoit un camp à Bristol, les coureurs de fond réticents

26/06/2012 07:42 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

Le Kenya envisage d'établir un camp préolympique à Bristol, dans l'ouest de l'Angleterre, au grand dam de ses coureurs de fond qui redoutent de s'entraîner à basse altitude pendant trois semaines avant les Jeux de Londres.

Le camp, choisi en novembre dernier par le Comité olympique kényan (Nock), devrait s'ouvrir le 3 juillet, mais la plupart des sélectionnés sur moyennes et longues distances font valoir le risque d'impact négatif sur leurs performances d'un passage en basse altitude aussi tôt avant la compétition, alors qu'ils s'entraînent toute l'année à plus de 2000 m, voire plus de 3000 m.

Kipchoge Keino, président du Comité et deux fois médaillé d'or aux JO sur 1500 m, a balayé leurs récriminations. Le camp est obligatoire, et leur sera profitable, a-t-il affirmé: "Noah Ngeny s'est entraîné au Royaume-Uni et a gagné l'or olympique sur 1500 m à Sydney en 2000. Bristol offre les meilleures installations d'entraînement que n'importe quelle équipe puisse utiliser, et nos athlètes devraient les essayer avant d'aller à Londres".

Mais les coureurs, qui constituent la majorité de la délégation kényane, préfèrent continuer à s'entraîner au pays avant de s'envoler directement pour Londres.

aik/gv/sk

PLUS:afp