NOUVELLES

Euro-2012 - Portugal - Paulo Bento: "Une fabuleuse opportunité"

26/06/2012 01:52 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

Le sélectionneur du Portugal Paulo Bento a déclaré mardi que la demi-finale de l'Euro-2012 contre l'Espagne, mercredi à Donetsk, constituait "une fabuleuse opportunité" pour ses joueurs, à une marche de la 2e finale de l'histoire de leur pays.

Q: Quel message allez-vous délivrer à vos joueurs avant le match?

R: "Nous allons jouer contre une équipe qui joue mieux que les autres mais nous avons de l'ambition et du courage. Il y a aura de la passion mais nous savons ce que avons à faire: imposer une pression à notre adversaire. Notre but n'est pas de défendre tout le temps. Ce sera difficile, mais nous pouvons leur poser beaucoup de problèmes. Ce sera facile pour nous d'être motivés. Pour nous c'est une fabuleuse opportunité. C'est pour ça qu'on a travaillé autant, pour vivre ce moment. L'Espagne aime avoir la possession de balle, ils sont très forts à la perte de balle, c'est pourquoi c'est une grande équipe, championne du monde et d'Europe. Mais nous devons rester fidèles à notre identité."

Q: Pensez-vous que votre défaite en 8e de finale du Mondial-2010 et votre large victoire 4-0 en amical en novembre 2010 puissent peser sur le match de demain?

R: "Beaucoup de joueurs qui ont joué contre eux il y a deux ans sont toujours là mais ce sera un match différent. Et en ce qui concerne l'amical de novembre, il sera difficile de répéter un tel résultat".

Q: Vous avez été très critiqués après les deux premiers matches. Cela vous a-t-il touché?

R: "Je ne pense pas que les critiques soient arrivées au bon moment. J'ai toujours cru en mon équipe, je savais qu'après le match contre l'Allemagne (défaite 1-0, ndlr), nous devions continuer. Nous avons confiance en nous et les Portugais doivent croire en cette équipe au regard des efforts qu'elle a fournis. Je suis confiant parce que l'équipe a joué avec beaucoup de coeur et de courage. Demain ce sera à nouveau un moment avec beaucoup d'émotion."

Q: Comment allez-vous jouer contre l'Espagne?

R: "Ils ont eu des difficultés contre l'Itlaie, la Croatie et même contre la France. Mais on ne va pas s'inspirer de ce que les autres ont fait. On a notre propre identité. Nous avons la possibilité d'atteindre la deuxième finale de notre histoire. Les joueurs en ont conscience. Il n'y aura pas beaucoup de changements chez eux mais nous avons déjà une stratégie bien définie. Ça n'a pas d'importance si Fabregas joue ou Torres (en attaque, ndlr). Nous avons notre organisation. Je suis sûr que nous livrerons une belle opposition."

Propos recuillis en conférence de presse

kn/ep/grd

PLUS:afp