NOUVELLES

Egypte: une enquête pour corruption ouverte contre Ahmed Shafiq

26/06/2012 10:45 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

CAIRO - Ahmed Shafiq, battu lors du second tour de l'élection présidentielle égyptienne par l'islamiste Mohammed Morsi, a quitté l'Egypte mardi avec une grande partie de sa famille, quelques heures après l'ouverture d'une enquête pour corruption le visant.

Le procureur général a ouvert une enquête concernant des allégations selon lesquelles Ahmed Shafiq a gaspillé des fonds publics pendant les huit années qu'il a passées comme ministre de l'Aviation civile à l'époque où l'ancien président, Hosni Moubarak, était au pouvoir.

Selon un responsable aéroportuaire, Ahmed Shafiq a pris l'avion pour Abou Dhabi à l'aube avec deux de ses trois filles et trois petits-enfants. Son équipe de campagne a déclaré au quotidien "Al-Masry al-Youm" que le dernier Premier ministre du président déchu Hosni Moubarak était parti pour un court séjour, et qu'il reviendrait après avoir effectué un pèlerinage en Arabie Saoudite. Il prévoit ensuite de lancer un nouveau parti politique, a-t-on précisé de même source.

Plusieurs membres du régime de Moubarak ont trouvé refuge aux Emirats arabes unis depuis la chute de l'ancien président.

Lundi, le procureur général a ouvert une enquête sur ces allégations de corruption, et selon des médias égyptiens, Ahmed Shafiq devait être interrogé dans les jours qui viennent. Pendant la campagne présidentielle, ce dernier a démenti toutes les allégations de corruption le visant.

Dimanche, après l'annonce des résultats de la présidentielle, il a félicité le vainqueur, le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi, et il l'a exhorté à traiter équitablement les partisans du camp des perdants. AP

pyr/v0422

PLUS:pc