NOUVELLES

Effondrement d'un centre commercial au Canada: envoi de renfort

26/06/2012 04:21 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

Les autorités canadiennes ont annoncé mardi l'envoi de renfort matériel à Elliot Lake, alors que s'amenuisait l'espoir de retrouver des survivants dans les décombres d'un centre commercial de cette ville du centre du Canada, trois jours après l'effondrement partiel du toit.

La police de l'Ontario a repéré avec certitude au moins deux personnes sous les décombres, mais ignore exactement combien il y en a au total car elle est sans nouvelle de douze personnes qui pourraient s'être trouvées dans le centre commercial ou tout près lors de l'accident.

"Un autre problème auquel nous sommes confrontés, c'est de savoir avec certitude qui est pris sous les décombres", a expliqué Percy Jollymore, enquêteur de la police provinciale.

Des deux personnes repérées par caméra, l'une est décédée et l'autre n'a donné aucun signe de vie depuis lundi matin.

"Des moyens supplémentaires, dont de la machinerie lourde, pour déblayer les décombres vont nous être envoyés", a annoncé Rick Hamilton, le maire d'Elliot Lake, lors d'une conférence de presse télévisée.

Une grue géante et un bras robot d'une quinzaine de mètres devaient arriver mardi après-midi de Toronto, à plus de 500 kilomètres au sud, pour faciliter le démantèlement de la façade sud du centre commercial, qui risque à tout moment de s'écrouler.

L'arrivée de ces renforts devrait permettre la reprise des recherches, qui avaient dû être interrompues lundi en raison de l'instabilité de la structure de l'édifice.

"Nous devons faire confiance aux équipes d'urgence", a déclaré le Premier ministre de la province, Dalton McGuinty, qui assure être en contact avec Stephen Harper, le Premier ministre canadien. "Si nous demandons de l'expertise ou de l'équipement militaire, je suis certain que le Premier ministre sera à 100% dernière nous", a assuré M. McGuinty.

Vingt-deux personnes avaient été traitées samedi pour des blessures superficielles après l'effondrement d'une partie du toit du centre commercial Algo, qui servait de parking.

Les causes de l'effondrement restent inconnues pour le moment. Bâti dans les années 80, le complexe abritait une épicerie, des restaurants et plusieurs commerces de détail.

amch/gl/jl/eg

PLUS:afp